Verif'

À Berlin, des immeubles ont-ils été marqués avec des étoiles de David ?

Publié le 16 octobre 2023 à 19h55

Source : TF1 Info

Des photos d'immeubles berlinois marqués avec des graffiti d'étoiles à cinq branches ont été largement partagées sur Internet.
Entre le 12 et le 14 octobre, la police locale a recensé au moins sept cas similaires dans l'espace public de la capitale allemande.

Tandis que le nombre d'actes antisémites est en hausse en France, favorisé par la reprise du conflit entre Israël et le Hamas, des étoiles de David auraient été retrouvées à Berlin, taguées sur des immeubles occupés par des personnes de confession juive. Ces images ont été énormément partagées au cours du week-end sur les réseaux sociaux. "De plus en plus d'informations font état d'une campagne d'intimidation en cours à Berlin visant les Juifs. Les gens marquent les maisons où vivent des Juifs et les magasins appartenant à des Juifs avec une étoile de David", relaie le compte Visegrad dans un tweet consulté par 4 millions de vues.

L’une des photos a été publiée par une avocate, membre du Lawfare Project, une structure internationale venant en aide juridiquement à la communauté juive. "À Berlin, les foyers juifs sont marqués par des ennemis des Juifs pro-Hamas", écrit Brooke Gokdstein, samedi 14 octobre, sur X (ex-Twitter). Un autre cliché a été pris par une journaliste allemande de Bild et partagé la veille. Antonia Yamin raconte en hébreu avoir discuté avec le résident de l’immeuble tagué, qui a alerté la police. On lui aurait alors conseillé de retirer le graffiti elle-même pour éviter les débordements. De confession juive, l’habitant avoue son inquiétude face à cet acte antisémite. "Je ne visiterai pas une synagogue ce soir, je ne quitterai pas la maison avec un collier étoile de David et je ne parlerai pas hébreu dans la rue aujourd'hui", aurait-il expliqué.

D’après le Berliner Kurier, le bâtiment concerné se trouve à Prenzlauer Berg, un quartier de l’est de la ville. Les auteurs du tag retrouvé jeudi soir n’ont pas encore été identifiés par la police, qui juge cet acte "motivé politiquement". En tout cas, il n’est pas isolé. Au cours des derniers jours, entre le jeudi 12 et le samedi 14 octobre, au moins sept cas différents ont été recensés à Berlin, sur des résidences ou des bâtiments publics.

Au moins 7 cas dans l'espace public

Dans un rapport du 14 octobre, la police berlinoise mentionne trois situations dans lesquelles des étoiles à cinq branches ont été découvertes. La veille, à 8h15 du matin, le riverain cité plus haut a donc porté plainte pour un "graffiti à la peinture noire en forme d'étoile de David qu'il avait déjà constaté le 12 octobre vers 18h". Dans l’après-midi, "un témoin a signalé un graffiti sur une porte d'entrée d'un immeuble" à Friedrichshain. Puis le soir, dans ce même quartier, un autre graffiti a été découvert sur des toilettes publiques. Quatre autres cas sont enregistrés le lendemain. Dans un communiqué du 15 octobre, la police détaille les nouveaux incidents observés à Berlin. Samedi à 11h du matin, les forces de l’ordre découvrent ainsi une étoile "peinte en rouge et mesurant environ 30×30 cm" sur le mur d’entrée d’une résidence étudiante, à Moabit. 

Puis vers 13h, cette fois dans le quartier de Kreuzberg, trois étoiles de David sont repérées "avec des mots hébreux associés sur les façades de trois immeubles résidentiels". Sur place, le service d’urgence couvre les graffitis mais dans la nuit, une nouvelle étoile "barrée avec une écriture à côté" est constatée un kilomètre plus loin sur le mur d’un immeuble, à proximité d’une voiture en feu. Le soir, "deux étoiles de David peintes sur une rampe" sont découvertes à Friedrichshain. La police berlinoise, qui ne donne aucun détail sur la confession des habitants de ces immeubles, indique que les enquêtes sont désormais récupérées par l'Office fédéral de la police criminelle. 

Informée du premier cas antisémite dans le quartier de Prenzlauer Berg, l’ambassade d’Israël à Berlin a partagé son émotion, considérant que "cela rappelle les pires souvenirs, notamment en Allemagne, et c'est insupportable". En France, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a dénoncé "fermement ces actes antisémites" tout en exhortant "l'Allemagne à prendre rapidement les mesures nécessaires pour protéger ses citoyens juifs". 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info