Le Croissant-Rouge palestinien a annoncé, dimanche, qu'une frappe israélienne avait fait un "grand nombre" de morts et de blessés.
Les faits se seraient déroulés dans une zone humanitaire désignée près de la ville de Rafah, dans le sud de Gaza.
L'armée israélienne, elle, a simplement indiqué avoir lancé une attaque aérienne sur un camp du Hamas à Rafah.

Vives inquiétudes autour de Rafah. Selon le Croissant-Rouge palestinien, une frappe israélienne menée ce dimanche 26 mai dans la bande de Gaza aurait fait "un grand nombre" de morts et de blessés. Un bombardement qui aurait touché une zone humanitaire désignée de la ville du sud de l'enclave. 

"Les équipes d'ambulanciers du Croissant-Rouge palestinien transportent un grand nombre de martyrs et de blessés après que l'occupation (Israël) a ciblé les tentes des personnes déplacées près du siège des Nations unies, au nord-ouest de Rafah", a déclaré le Croissant-Rouge sur X, ajoutant que "ce lieu avait été désigné par l'occupation israélienne comme une zone humanitaire".

L'armée israélienne affirme avoir visé le Hamas

Le ministère de la Santé du Hamas et le comité d'urgence du gouvernorat de Rafah ont également fait état d'une frappe sur un centre de déplacés près de la ville, qui a fait selon eux des dizaines de morts et de blessés. Selon le bureau des médias du gouvernement dirigé par le mouvement islamiste palestinien, au moins 35 personnes seraient mortes dans la frappe. Un bilan qui n'a pas pu être vérifié. 

De son côté, l'armée israélienne a indiqué avoir lancé une attaque aérienne sur un complexe du mouvement palestinien à Rafah et s'est dite informée de la présence de civils parmi les blessés. "Un avion a frappé un complexe du Hamas à Rafah dans lequel opéraient d'importants terroristes du Hamas", a indiqué l'armée dans un communiqué, assurant "avoir connaissance d'informations selon lesquelles plusieurs civils dans la zone ont été blessés".

Israël a lancé début mai une opération terrestre à Rafah, malgré les mises en garde internationales sur le sort des civils massés dans cette ville. Plus tôt dimanche, l'armée israélienne a déclaré qu'au moins huit roquettes avaient été tirées depuis Rafah vers des zones du centre du pays. La branche armée du Hamas a confirmé avait ciblé Tel-Aviv "avec un important barrage de roquettes"

Plus tard dans la journée, l'armée israélienne a déclaré dans un communiqué avoir mené des frappes sur Rafah en réponse à ces attaques. Elle a ajouté avoir frappé un "lanceur de roquettes", qui se trouvait selon elle "près de deux mosquées dans la région de Rafah".


La rédaction de TF1info avec AFP

Tout
TF1 Info