"Environ 1500 corps" de combattants du Hamas retrouvés en territoire israélien

par M.L (avec AFP)
Publié le 10 octobre 2023 à 9h41

Source : TF1 Info

L'armée israélienne affirme avoir retrouvé sur son sol "environ 1500 corps" de combattants du Hamas, après l'attaque surprise lancée samedi par le mouvement islamiste palestinien.
Elle avait avancé jusque-là le chiffre d'un millier d'infiltrés.
Tsahal a également assuré avoir repris le contrôle des territoires frontaliers de la bande de Gaza, mais craint de nouvelles infiltrations.

Les combats continuent de faire rage au Moyen-Orient. L'armée israélienne a indiqué, mardi 10 octobre, avoir retrouvé "environ 1500 corps" de combattants du Hamas en Israël depuis l'attaque lancée samedi matin par le mouvement islamiste palestinien à partir de la bande de Gaza. Jusque-là, elle avait évoqué le chiffre d'un millier de combattants palestiniens infiltrés sur le sol de l'État hébreu.

"Environ 1500 corps de (combattants) du Hamas ont été retrouvés en Israël autour de la bande de Gaza", a déclaré le lieutenant-colonel Richard Hecht, porte-parole de l'armée israélienne, des affirmations qui témoignent de l'ampleur de l'attaque déclenchée samedi contre Israël. Jusqu'alors, le bilan des violences grimpait à plus de 1600 morts au total. Selon Tsahal, plus de 900 Israéliens ont été tués depuis le début de l'offensive samedi et côté palestinien, 687 personnes sont mortes, selon les autorités locales.

Toujours "des dizaines de terroristes" le long de la frontière

Au quatrième jour des hostilités, "l'armée a plus ou moins repris le contrôle de la clôture à la frontière" avec Gaza "mais des infiltrations peuvent encore arriver", a mis en garde le colonel Hecht. Néanmoins, "nous savons que depuis (le début de) la nuit dernière, personne n'est entré" en Israël à partir de Gaza, a-t-il ajouté. Avant de préciser que l'armée a "presque terminé" l'évacuation des 24 localités proches de la frontière dont elle a décidé d'éloigner les habitants de la zone.

"Nous avons repris le contrôle" des territoires frontaliers avec la bande de Gaza, a affirmé de son côté sur LCI le colonel Olivier Rafowicz, un porte-parole de l'armée israélienne. "Il y a encore des dizaines de terroristes dans différents endroits le long de la frontière israélienne. Nos forces spéciales sont en train de nettoyer endroit après endroit les zones possibles où se seraient embusqués des meurtriers du Hamas", a-t-il poursuivi, soulignant que "pour l'instant, nous sommes dans une guerre".

Des dizaines de milliers de soldats israéliens sont déployés autour de la bande de Gaza, mince territoire côtier peuplé de 2,3 millions de Palestiniens contrôlé depuis 2007 par le Hamas. Lundi soir, Israël a annoncé un "siège total" du territoire qui subit également des bombardements. En réponse, le mouvement palestinien a menacé d'exécuter des otages israéliens kidnappés lors d'intrusions sur le sol de l'État hébreu. Près de 150 personnes ont été enlevées, selon le gouvernement israélien.


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info