Guerre Israël-Hamas : le point après une quatrième nuit de bombardements

par F.S. avec AFP
Publié le 11 octobre 2023 à 7h30

Source : JT 20h Semaine

Dans la nuit de mardi à mercredi, Israël a tiré des obus sur la Syrie en riposte à des tirs sur le Golan.
La bande de Gaza continue, elle aussi, d'être pilonnée, provoquant la fuite de plus de 260.000 personnes.
Le bilan de l'offensive du Hamas contre Israël est quant à lui passé à 1200 morts du côté israélien.

Les conflits ne s'arrêtent pas la nuit. C'est même plutôt le contraire. L'armée israélienne a annoncé ce mardi 11 octobre dans la soirée avoir tiré des obus sur la Syrie à partir du plateau du Golan. Une attaque en riposte à des "tirs" de projectiles sur ce territoire occupé par Israël depuis 1967, a-t-elle précisé. La bande de Gaza continue, elle aussi, d'être pilonnée par l'armée israélienne, provoquant le déplacement de centaines de milliers d'habitants, en répercussion à l'offensive du Hamas dont le bilan s'est encore aggravé cette nuit. 

Vers un second front au nord du pays ?

La crainte de l'ouverture d'un second front au nord d'Israël plane dans tous les esprits. Voilà qu'il pourrait se concrétiser. Dans la soirée, des soldats de l'Armée de défense d'Israël ont "répondu à l'artillerie et au mortier en direction de l'origine de ces tirs en Syrie", indique un bref communiqué militaire publié peu après l'annonce "d'un certain nombre de tirs" à partir de l'autre côté de la ligne de démarcation. "Il semble qu'il s'agissait de tirs de mortiers", a précisé à l'AFP un porte-parole militaire interrogé sur la nature de ces premières frappes. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, ONG basée au Royaume-Uni et qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, ces tirs d'obus sont le fait de "factions palestiniennes travaillant avec le Hezbollah libanais". 

La bande de Gaza, en état de siège depuis samedi, est elle aussi la cible de raids israéliens qui ont fait au moins 30 morts dans la nuit, selon le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007. Si bien que plus de 260.000 personnes ont été contraintes de fuir leur domicile, selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). "Plus de 263.934 personnes à Gaza auraient fui leur domicile", indique l'Ocha dans un communiqué publié mardi dans la soirée, disant s'attendre à ce que ce nombre "continue d'augmenter". 

Pour rappel, l'armée israélienne a déclenché samedi l'opération "Sabre de fer", menant des frappes aériennes et détruisant des bâtiments présentés comme des "centres de commandement" du Hamas à Gaza en réponse à l'offensive conduite en Israël par le mouvement islamiste. Un conflit dont le bilan ne cesse de s'alourdir. Au total, il a fait 1200 morts du côté israélien, selon une déclaration du porte-parole de l'armée israélienne tôt dans la matinée de mercredi. 


F.S. avec AFP

Tout
TF1 Info