L'armée israélienne a annoncé jeudi que deux Thaïlandais, employés agricoles d'un kibboutz attaqué par le Hamas le 7 octobre, étaient morts durant l'attaque des combattants palestiniens.
Leurs corps auraient ensuite été emmenés dans la bande de Gaza.
Sur les 252 personnes enlevées durant l'attaque, 128 restent captives à Gaza, dont 38 sont considérées mortes par l'armée israélienne.

Leurs familles étaient sans nouvelles depuis l'attaque du 7 octobre. L'armée israélienne a annoncé, jeudi 16 mai, que deux Thaïlandais, employés agricoles d'un kibboutz ciblé par le Hamas, étaient morts durant l'attaque des combattants palestiniens et que leurs corps avaient été emmenés dans la bande de Gaza. "Nous avons informé les familles de deux ressortissants thaïlandais kidnappés, employés agricoles dans les plantations près du kibboutz Beeri, qu'ils avaient été tués au cours de l'attaque terroriste le 7 octobre et que leurs corps sont aux mains du Hamas", a déclaré le porte-parole de l'armée, Daniel Hagari, lors d'un point presse.

Sur les 252 personnes enlevées durant l'attaque, 128 restent captives à Gaza, dont 38 sont considérées mortes par l'armée israélienne. Parmi les 90 otages présumés vivants, 82 sont des Israéliens (dont quatre bédouins) ou binationaux possédant la nationalité israélienne, et huit sont des étrangers (six Thaïlandais, un Népalais et le Franco-Mexicain Orion Hernandez Radoux).


La rédaction de TF1info avec AFP

Tout
TF1 Info