Les proches de Céline Ben David-Nagar, une Franco-israélienne disparue en Israël depuis l'attaque du Hamas, ont annoncé la mort de la jeune femme.
Ils espéraient que cette jeune mère de 26 ans soit otage et toujours en vie.
Sans confirmer ce décès, le Quai d'Orsay a indiqué que le nombre de Français tués dans le conflit a grimpé à 21 morts.

Une nouvelle victime française du conflit entre Israël et le Hamas. La Franco-israélienne Céline Ben David-Nagar, disparue depuis l'attaque du Hamas contre l'État hébreu le 7 octobre dernier, est décédée, ont annoncé ses proches à TF1-LCI. Les obsèques de la jeune femme de 26 ans, mère d'un nourrisson de six mois, se tiennent ce mardi à 15h. De son côté, le Quai d'Orsay n'a pas communiqué à son sujet, mais a indiqué que le bilan des victimes françaises des assauts du mouvement islamiste palestinien a grimpé à 21 morts, tandis que 11 onze ressortissants sont toujours portés disparus.

L'information a aussi été confirmée par le député LR de la 8e circonscription des Français à l'étranger, Meyer Habib. "Nous avons échangé longuement avec ses proches qui 'espéraient' Céline prise en otage, donc toujours vivante. Nous sommes bouleversés", a-t-il écrit sur le réseau X (ex-Twitter). Sans préciser les circonstances de la mort de la Franco-Israélienne, il a toutefois indiqué que "sa voiture a aussi été retrouvée criblée des balles des barbares"

"La France est en deuil"

"Originaire de Neuilly-sur-Seine, jeune maman d’un petit garçon de six mois, Céline avait fait son alya jeune", terme utilisé pour désigner l'immigration à Israël, a poursuivi l'élu. "Son sourire irradiait la vie", a-t-il souligné. "La France est en deuil, Israël est en deuil." 

Lundi soir, le Conseil représentatif des institutions juives (Crif) de France lui a rendu hommage. "Céline Ben David-Nagar, citoyenne franco-israélienne, a été assassinée de sang-froid par les terroristes du Hamas. (...) Elle avait un nourrisson de six mois et un mari qui la cherchait partout depuis dix jours. Nos pensées accompagnent sa famille et ses proches", a-t-il écrit sur X.

Céline Ben David Nagar, qui travaillait dans un cabinet d'avocat, s'est rendue au festival de musique techno "Supernova" à Réïm, près de la frontière avec la bande de Gaza, qui a été attaqué samedi 7 octobre par les combattants du Hamas, faisant environ 260 morts. Elle a envoyé un dernier message à son mari aux alentours de 7 heures du matin. 

"Elle me disait : 'Il y a des soldats israéliens qui s'approchent, tout va bien'. Maintenant, je me rends compte que c'était sans doute les terroristes et qu'elle a certainement été prise en otage", a déclaré à TF1 son compagnon Ido Nagar la semaine passée. "J'espère de tout cœur que le gouvernement français va pouvoir obtenir des informations, une preuve de vie, et qu'elle pourra être libérée…" Le portable de sa femme a borné pour la dernière fois à proximité de l'enclave palestinienne. 

Il s'est lui-même rendu sur les lieux du festival, et a retrouvé la voiture de son épouse criblée de balles. "S'il vous plaît, aidez-moi à ramener Céline à la maison", a-t-il aussi exhorté lors d'une conférence de presse organisée à Tel-Aviv jeudi dernier au côté d'autres familles de ressortissants français disparus.

Dans une nouvelle déclaration ce mardi, le Quai d'Orsay a déploré "le décès tragique de deux autres ressortissants français", sans préciser leur identité, "ce qui porte à 21 le bilan des victimes françaises des attaques terroristes menées par le Hamas contre Israël". "Nous adressons nos condoléances à leurs proches et nous sommes en contact avec les familles et les autorités israéliennes pour leur apporter tout notre soutien dans cette épreuve", poursuit-il. Quant aux otages, leur nombre grimpe à onze ressortissants, dont "plusieurs sont très probablement otages du Hamas"

Au total, plus de 1400 personnes ont été tuées en Israël dans la guerre déclenchée par l'attaque du 7 octobre, d'après des responsables israéliens. Côté palestinien, environ 2750 personnes sont mortes à Gaza dans les frappes israéliennes de représailles, selon les autorités locales.


M.L avec le service Police-Justice de TF1info

Tout
TF1 Info