Ce samedi, le terminal de Rafah a été ouvert momentanément pour laisser passer 20 camions d’aide humanitaire.
Il s’agit du seul point de passage entre l’Égypte et la bande de Gaza, assiégée par Israël depuis 11 jours.

20 camions d'aide humanitaire ont pu franchir ce samedi 21 octobre le terminal de Rafah, seul point de passage entre l'Égypte et la bande de Gaza. Une première depuis 11 jours et que l'enclave palestinienne est assiégée par Israël. Tandis que la frontière entre l'Égypte et Gaza a été ouverte une petite heure, le temps de leur passage, selon CNN et des médias israéliens, ce convoi d'aide "ne doit pas être le dernier", a prévenu par conséquent l'ONU. Un nouveau passage est envisagé lundi 23 octobre, selon un porte-parole des Nations unies à CNN.

Une "première étape importante"

Dans le détail, 20 camions du Croissant-Rouge égyptien, qui se charge de l'acheminement de l'aide des différentes agences de l'ONU, sont entrés dans le terminal égyptien, selon un correspondant de l'AFP sur place. Côté terminal palestinien, 36 semi-remorques vides ont été vus entrer dans le terminal en direction de l'Égypte, en préparation du chargement de l'aide : le contenu des camions doit être vidé puis transféré dans ces camions palestiniens avant de pénétrer dans la ville de Gaza. Quatre ambulances, deux véhicules de l'ONU et deux véhicules de la Croix-Rouge, ont également été observés côté palestinien.

Ursula von der Leyen a salué sur X "l’ouverture du point de passage frontalier de Rafah vers Gaza pour l’aide humanitaire". Pour la présidente de la Commission européenne, "il s’agit d’une première étape importante qui atténuera les souffrances de personnes innocentes. Mes remerciements vont à tous ceux qui ont contribué à rendre cela possible". De son côté, le chancelier allemand a considéré qu'il était "bon et important qu'une première aide humanitaire arrive maintenant pour les habitants de Gaza", qui ont "besoin d'eau, de nourriture et de médicaments". La veille, Emmanuel Macron a annoncé l'envoi d'une "aide humanitaire d'urgence" à Gaza via l'Égypte, comprenant des médicaments.

Voilà des jours que l'aide humanitaire s'entasse à la frontière égyptienne, en attendant de pouvoir être livrée aux 2,4 millions de Gazaouis privés de ressources. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué qu'"autre avion transportant des fournitures de l'OMS doit atterrir à Al-Arish plus tard dans la matinée" ce samedi, tout comme "d'autres fournitures" attendues "dans les prochains jours" sur le sol égyptien. 


C.Q

Tout
TF1 Info