11 otages du Hamas relâchés ce lundi : qui sont les trois enfants français libérés ?

Publié le 27 novembre 2023 à 22h17, mis à jour le 28 novembre 2023 à 6h52

Source : TF1 Info

Ce lundi, au terme de la 4ème journée de trêve avec Israël, le Hamas a libéré 11 otages supplémentaires.
Parmi eux figurent trois mineurs français, captifs à Gaza depuis le raid meurtrier du 7 octobre dernier.

Le Hamas a libéré 11 nouveaux otages ce lundi 27 novembre au soir, au terme de la quatrième journée de trêve militaire avec Israël. Ce sont donc 50 personnes au total, des femmes et des enfants, qui ont été remises aux autorités israéliennes, conformément à l'accord négocié sous l'égide du Qatar. Parmi les 11 derniers otages libérés figurent trois mineurs français, qui avaient été kidnappés le 7 octobre dernier, lors du raid meurtrier du Hamas sur Israël. 

Eitan Yahalomi, 12 ans

Le 7 octobre, Eitan Yahalomi, un enfant franco-israélien de 12 ans, se trouvait avec ses parents et ses sœurs, dans leur maison du kibboutz de Nir Oz, à deux kilomètres seulement de la frontière entre Israël et Gaza. Les militants du Hamas ont investi par surprise cette communauté d'environ 400 habitants, où ils auraient tué entre 20 et 27 personnes, et enlevé environ 80 autres. Toute la famille Yahalomi est parvenue à gagner une pièce sécurisée de leur maison, qui n'a pas suffi face aux assaillants. Le père de famille, Ohad, a été blessé en essayant de défendre les siens, en vain. 

Son épouse Betsheva, Eitan, ainsi que ses deux sœurs, ont alors été emmenés par les terroristes à bord de deux motos. L'arrivée de chars israéliens a permis à la mère et aux deux filles d'échapper à leur ravisseur, mais Etan a été emmené à Gaza. Aucune trace n'a été retrouvée d'Ohad, dont la famille ignore toujours s'il est vivant et captif, ou mort.

Sa grand-mère a témoigné ce lundi sur LCI, alors que les autorités israéliennes venaient de confirmer à la famille que le petit garçon faisait partie de la liste du Hamas de personnes prochainement libérées. "Une liste est arrivée officiellement où mon petit-fils figure", a témoigné Jocelyne au micro de Solenn Riou, "et ma fille s'est dirigée immédiatement vers la frontière, accompagnée par des forces militaires".

Erez Kalderon, 12 ans, et Sahar Kalderon, 16 ans

Eux aussi ont été enlevés dans le kibboutz de Nir Oz. Les deux mineurs franco-israéliens se sont réfugiés avec leur père Ofer, un menuisier de 53 ans, dans l'abri sécurisé de leur maison. Les autres membres de la famille Kalderon se situaient dans un autre bâtiment, où ils ont échappé aux assaillants. L'abri de la maison d'Ofer n'a pas tenu, mais l'homme et ses deux enfants ont pu se cacher un temps dans des buissons à proximité, ainsi qu'il l'a écrit dans un message. C'était leur dernier signe de vie, avant que le nom d'Erez, 12 ans, et de sa sœur Sahar, 16 ans, apparaissent sur la liste des otages que le Hamas s'apprêtait à libérer.

Après l'annonce, le président français, Emmanuel Macron, a confirmé sur X que "trois de nos jeunes compatriotes font partie du groupe d'otages libérés aujourd’hui." Il s'est dit "extrêmement heureux", assurant : "Nous restons  pleinement mobilisés pour obtenir la libération de tous les otages."

Aux côtés des trois Français, huit autres otages binationaux ont également été libérés, deux Allemands et six Argentins. Il s'agit des deux frères Yaakov, Agil et Or, âgés de 13 et 17 ans ; de Sharon Aloni Konio et de ses deux filles Yuly et Ema, âgées de 3 ans, ainsi que de Carina Engel-Bert, de ses filles de 11 ans, Yuval, de 18 ans, Mika. L'ensemble des onze otages avaient été capturés il y a 52 jours dans le même kibboutz de Nir Oz.

Cette libération de 11 otages était la dernière prévue initialement dans l'accord de trêve conclu entre le Hamas et Israël. L'organisation islamiste semble toutefois prête à activer une clause de prolongation qui y figure, en libérant 10 autres otages ce mardi, et 10 autres ce mercredi, ce qui prolongerait le cessez-le-feu de deux journées. Le Qatar, médiateur dans les négociations, a annoncé que la trêve serait prolongée de deux jours, et le Hamas a indiqué préparer la liste des otages à libérer. Les autorités israéliennes n'ont pas encore confirmé cette prolongation, même si la Maison Blanche a "salué" que la trêve ait été prolongée.


Frédéric SENNEVILLE

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info