À ce stade, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) n'a décelé "aucun signe d'activités nucléaires non déclarées" en Ukraine.
L'instance poursuit ses investigations après les accusations, par Moscou, de préparation d'une "bombe sale" par Kiev.

Pour l'instant, rien à signaler. Dans un communiqué publié ce jeudi, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a indiqué n'avoir relevé, à ce stade, aucun indice laissant supposer que l'Ukraine préparait une "bombe sale". Trois lieux ont, pour le moment, été inspectés à la demande de Kiev, après les accusations répétées de Moscou. "Notre évaluation technique et scientifique des résultats que nous avons jusqu'à maintenant n'a montré aucun signe d'activités nucléaires ou de matériels non déclarés à ces trois endroits", a affirmé le patron de l'instance, Rafael Grossi.

Depuis plusieurs semaines, la Russie accuse l'Ukraine de vouloir utiliser une telle arme radioactive "pour pouvoir dire plus tard que c'était la Russie qui avait effectué une frappe nucléaire". Des allégations largement contestées par le président Volodymyr Zelensky et ses alliés occidentaux. "Les inspecteurs vont procéder à une vérification indépendante (...) pour détecter tout détournement de matière nucléaire", avait indiqué l'organisation onusienne. Après ces premières conclusions, elle va continuer ses investigations.


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info