Ukraine : onze mois de guerre

Drones en Russie : les Ukrainiens "auraient pu tirer sur Moscou", selon le général Yakovleff

A. Lo.
Publié le 7 décembre 2022 à 11h25
JT Perso

Source : L'Invité Politique

En moins de 24H, trois drones ont frappé des sites en Russie.
Moscou a accusé les forces ukrainiennes, sans que Kiev confirme.
Pour le général Yakovleff, ces frappes pourraient être surtout symboliques.

Des frappes inhabituelles, mais qui pourraient être amenées à se reproduire. Invité par LCI, le général Michel Yakovleff, ancien vice-chef d'état-major du Shape à l'Otan, est revenu sur la stratégie menée par les forces ukrainiennes. Selon lui, les trois attaques de drones sur des sites aériens russes, parfois bien éloignés de la frontière ukrainienne, pourraient être surtout symboliques tout en montrant la capacité d'actions de l'armée ukrainienne.

Ils pourraient faire d'autres attaques

Michel Yakovleff

"Ils n’ont pas frappé au hasard", juge le général, soulignant que ces trois frappes pourraient être "un coup symbolique pour dire 'attention'" à la Russie. "Ce qu'ils ont montré dans leur tir, c'est qu'en fait, ils auraient pu tirer sur Moscou", indique le spécialiste qui reconnait néanmoins que les Ukrainiens sont obligés de ne pas attaquer trop frontalement, pour ne pas fédérer la population russe derrière son leader, Vladimir Poutine.

"C'est sans doute pour ça que les Ukrainiens retiennent leurs coups, dans l'hypothèse où ils pourraient donner plus de coups", met en avant Michel Yakovleff. Pour autant, selon l'expert, les Ukrainiens vont aussi "faire la balance de l'humiliation de Poutine et donc la perte d'autorité du régime par rapport à la volonté de combattre de la population. Si le rapport coût-efficacité est en faveur de la déstabilisation du régime, ils pourraient faire d'autres attaques et cette fois-ci, beaucoup plus symboliques", citant par exemple un éventuel défilé militaire à Moscou.

D'autant que les trois drones n'ont pas été arrêtées en amont de leur attaque par la Russie. Une "humiliation" selon Michel Yakovleff qui montre que les Russes "ont un problème pour défendre leur espace aérien". Les Ukrainiens seraient parvenus à leurrer les interceptions russes en récupérant des transpondeurs sur les avions russes tombés sur leur territoire.

Lire aussi

Si cette ruse est confirmée, "sachant qu'ils ont abattu plus de 100 aéronefs au-dessus de leur territoire, s'ils ont 100 missiles, il y en a 100 avec lesquels ils peuvent faire le coup." Les trois frappes de drones en début de semaine pourraient donc n'être que le début d'une nouvelle stratégie menée contre le territoire russe par les Ukrainiens.


A. Lo.

Tout
TF1 Info