L'Union européenne a rassemblé des "preuves" montrant que Téhéran a fourni à la Russie des drones, utilisés en Ukraine.
Des sanctions vont être adoptées.

L'étau se resserre pour l'Iran. L'Union européenne a rassemblé des "preuves" démontrant que les drones utilisés par la Russie contre l'Ukraine ont été fournis par Téhéran, a annoncé mercredi une porte-parole. Des sanctions seraient désormais à l'étude. "Maintenant que nous avons réuni suffisamment de preuves, nous travaillons sur une réponse européenne claire, rapide et ferme", a déclaré Nabila Massrali, porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell. Une liste de sanctions a été soumise aux États membres et une décision est attendue "dans le courant de la semaine", a précisé une source diplomatique.

"Les Russes ont fini par s'incliner devant Téhéran"

"Un large consensus politique s’est dégagé au cours de la réunion sur le fait que l’UE devait réagir rapidement", a expliqué Nabila Massrali. En cause : la prolifération de ces engins sur le front, lesquels sèment la mort notamment à Kiev. L'armée de l'air ukrainienne a affirmé mercredi avoir détruit 223 drones iraniens depuis cet été. Contraint lundi de se réfugier dans un abri à cause des bombardements avec des drones contre Kiev, le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a demandé à ses homologues de l'UE de sanctionner l'Iran.

"Pendant des décennies, (les Russes) ont dépensé des milliards de dollars pour leur complexe militaro-industriel, et ils ont fini par s'incliner devant Téhéran pour obtenir des drones et des missiles plutôt basiques", a fustigé Volodymyr Zelensky mardi. Selon lui, "stratégiquement, cela ne les aidera pas de toute façon".

Plus tôt mardi, l'Iran s'était dit prêt à s'entretenir avec Kiev afin de clarifier les affirmations, jugées "sans fondement", selon lesquelles Téhéran fournit à la Russie des armes et des drones.


TG avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info