Ukraine : la Corée du Nord accusée par les États-Unis de fournir des armes au groupe Wagner

TG
Publié le 22 décembre 2022 à 19h13

Source : Sujet TF1 Info

Le groupe paramilitaire russe Wagner reçoit désormais de l'armement de Corée du Nord, a annoncé ce jeudi Washington.
Les mercenaires seraient environ 50.000 en Ukraine.

Pyongyang, soutien officieux du groupe Wagner. La Maison Blanche a prévenu ce jeudi que le groupe paramilitaire russe recevait de l'armement de Corée du Nord. Preuve s'il en fallait de la montée en puissance de ces mercenaires, qui font désormais de l'ombre à l'armée régulière de Moscou.

"La Corée du Nord a fait une première livraison à Wagner, qui a payé pour ces équipements. Le mois dernier, (elle) a livré en Russie des obus et des missiles destinés à Wagner", a déclaré John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de l'exécutif américain. Pyongyang "envisage de livrer plus d'équipement", a-t-il prévenu.

Des sanctions supplémentaires prises par Washington

Ces derniers mois, Wagner est soupçonné d'avoir recruté en masse des hommes détenus dans les prisons de Russie et de les avoir ensuite envoyés combattre en première ligne en Ukraine contre la promesse d'une remise de peine et d'émoluments attractifs. Depuis 2014, ce groupe est accusé de servir dans l'ombre les intérêts du régime du président russe Vladimir Poutine et de commettre des exactions dans de nombreuses zones de conflit, notamment en Syrie et dans des pays africains.

Le porte-parole a d'ailleurs estimé qu'à l'heure actuelle Wagner comptait 50.000 hommes déployés en Ukraine, dont 10.000 mercenaires et 40.000 recrutés dans les prisons russes. Washington, qui a déjà pris des sanctions contre cette organisation de mercenaires présente sur plusieurs théâtres de conflit dans le monde, va prendre "dans les prochaines semaines" des mesures supplémentaires, a indiqué John Kirby.

"Il est évident pour nous que Wagner est en voie de devenir une puissance rivale de l'armée russe régulière et d'autres ministères russes", a encore indiqué le porte-parole, en assurant que l'influence au Kremlin du chef du groupe, Evguéni Prigojine, était en train d'"augmenter". "Depuis des mois, l'armée russe compte sur Wagner pour mener le combat dans certaines zones du Donbass (est de l'Ukraine) et dans certains cas, les officiers russes sont en réalité soumis aux ordres de Wagner", a détaillé John Kirby.


TG

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info