La procureure générale ukrainienne a annoncé ce mercredi qu'un premier militaire russe allait être jugé après avoir tué un civil à l'est de Kiev.
Selon elle, l'enquête a montré qu'un homme non armé a été abattu dans son village alors qu'il conduisait un vélo.
Le suspect est actuellement en détention.

La guerre en Ukraine désormais au cœur des tribunaux. Onze semaines après le début de l'invasion russe, la procureure générale ukrainienne, Iryna Venediktova, a annoncé qu'un premier militaire russe allait être prochainement jugé. Il est accusé d'avoir tué, quatre jours après le début de l'offensive, un civil dans un village du nord-est du pays.

"Les premiers militaires russes seront jugés pour avoir tué un civil dans la région de Soumy", a-t-elle indiqué sur sa page Facebook. "Le bureau du Procureur général a porté devant la Justice l'acte d'accusation concernant le commandant [...] Vadim Shy Simarin." D'après elle, l'enquête a révélé que ce militaire de 21 ans avait abattu un homme à vélo dans le village de Chupakhiva, le 28 février dernier.

Il risque la prison à perpétuité

"Lui et quatre autres collègues ont tiré sur une voiture privée et l'ont saisie", raconte la procureure générale. En arrivant dans le village, "un homme au téléphone a été vu", poursuit-elle. "L'un des militaires a ordonné au sergent de (le) tuer pour qu'il n'informe pas" l'armée ukrainienne de leur présence. Après plusieurs tirs, l'homme de 62 ans "est mort sur place, à quelques dizaines de mètres de sa maison".

Il s'agit dès lors d'un "meurtre prémédité", justifie la procureure générale, insistant sur le fait que les enquêteurs "ont recueilli suffisamment de preuves de son implication en violation des lois et coutumes de la guerre". Le soldat russe se trouve actuellement en détention, a-t-elle encore indiqué. Il risque une peine allant de dix années de prison à la perpétuité.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info