Ukraine : au moins 25 morts dans une frappe contre Donetsk, contrôlée par les forces russes

par M.L (avec AFP)
Publié le 21 janvier 2024 à 15h16

Source : TF1 Info

Une frappe meurtrière sur un marché de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, a fait au moins 25 morts et 20 blessés ce dimanche.
Moscou met en cause l'Ukraine, accusée d'avoir commis un "acte terroriste barbare" dans cette grande ville occupée par les forces russes.

C'est l'un des bilans les plus meurtriers que la ville ait connus depuis plusieurs mois. Au moins 25 personnes ont été tuées dimanche par une frappe de Kiev sur un marché de Donetsk, grande ville occupée par Moscou dans l'est de l'Ukraine, une attaque imputée à Kiev par les forces russes. 

"Le régime néo-nazi de Kiev, soutenu par les États-Unis et leurs satellites, a une fois de plus commis un acte terroriste barbare contre la population civile de la Russie" a accusé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué, évoquant "six" salves d'artillerie tirées depuis Avdiïvka, épicentre des combats et encore sous contrôle de Kiev. Cette attaque sera d'ailleurs au programme des discussions à New York à l'ONU du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à partir de lundi, selon Moscou.

Dans son dernier bilan en date, le responsable régional installé par Moscou, Denis Pouchiline, a annoncé au moins 25 morts et 20 blessés, "dont deux enfants", dans "l'horrible bombardement" sur ce marché "le dimanche, au moment où il est le plus fréquenté"

Sur les réseaux sociaux, des images du carnage ont circulé, montrant de nombreux corps ensanglantés allongés par terre et des éclats de verre jonchant le sol. "Des gens criaient, une femme pleurait. J'ai vu de la fumée s'échapper, les fenêtres du magasin étaient brisées", a raconté une habitante du quartier, à un média local russe. "Qu'est-ce qu'il y a de militaire ici ? C'est un marché lambda", rageait une autre femme, présente au moment de l'attaque. "Cela faisait longtemps qu'il n'y avait rien eu de tel." De son côté, Kiev n'a pas réagi dans l'immédiat. 

La ville de Donetsk dans le Donbass, située à environ 20 kilomètres de la ligne de front et passée sous le contrôle de séparatistes prorusses pilotés par Moscou en 2014, est régulièrement la cible de bombardements ukrainiens.


M.L (avec AFP)

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info