Ukraine : neuf mois de guerre

Ukraine : Elon Musk lance un plan de paix avec la Russie, tollé de Kiev

M.L (avec AFP)
Publié le 4 octobre 2022 à 8h32
JT Perso

Source : TF1 Info

Le milliardaire américain s'est attiré les foudres sur Twitter de Volodymyr Zelensky et de ses proches.
Il a proposé à ses abonnés de voter pour ou contre un scénario de paix prévoyant de nouveaux référendums, l'abandon de la Crimée à la Russie et un "statut neutre" pour l'Ukraine.
L'ambassadeur ukrainien en Allemagne l'a invité à "aller se faire voir".

À coups de messages et de sondages interposés, le ton est monté lundi entre Kiev et Elon Musk, autour d'un projet de paix controversé qui n'a pas manqué d'irriter le pouvoir ukrainien. Le président Volodymyr Zelensky et d'autres responsables ukrainiens ont débattu lundi sur Twitter avec le milliardaire américain de l'invasion russe, l'ambassadeur de Kiev en Allemagne allant jusqu'à dire au fondateur de la société d'exploration spatiale SpaceX "d'aller se faire voir"

L'échange a commencé avec une proposition d'Elon Musk de paix entre Kiev et Moscou basée sur de nouveaux référendums sous supervision de l'ONU, l'abandon de la Crimée à la Russie et d'un "statut neutre" pour l'Ukraine, un scénario qui "est très susceptible d'être le résultat final" du conflit selon lui. Le pionnier de la voiture électrique, avec le constructeur automobile Tesla, a laissé à ses quelque 107 millions d'abonnés sur Twitter le choix de voter "Oui" ou "Non" à cette proposition. 

Ce mardi matin, le sondage rassemblait plus de 2,2 millions de votes, et le "Non" l'emportait à 61%. Mais Elon Musk a déploré "la pire attaque de robots (qu'il ait) jamais vue", des votes artificiels destinés selon lui à modifier le résultat originel du vote. Quant à un autre sondage lancé par l'entrepreneur, demandant si "la volonté des habitants du Donbass et de la Crimée devrait décider s'ils font partie de la Russie ou de l'Ukraine", le "oui" l'emporte à 58%, plus de 1,8 million d'internautes ayant voté.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a répondu avec un autre sondage pour ses abonnés : "Quel Elon Musk préférez-vous, celui qui soutient l'Ukraine ou celui qui soutient la Russie ?" Plus de 1,7 million de personnes avaient voté ce mardi matin, avec une écrasante majorité en faveur du soutien du patron de Tesla à l'Ukraine (81%). 

Le conseiller de la présidence Mykhaïlo Podoliak a proposé de son côté "un meilleur plan de paix" avec la "libération de ses territoires par l'Ukraine, y compris la Crimée annexée", une "démilitarisation et dénucléarisation" de la Russie et que les "criminels de guerre" soient traduits devant la justice internationale. "Ma réponse très diplomatique est d'aller vous faire voir", a lancé pour sa part l'ambassadeur ukrainien en Allemagne Andriï Melnyk.

"Si vous vous souciez du peuple ukrainien, cherchez la paix"

"Je continue à soutenir l'Ukraine, mais je suis convaincu qu'une escalade massive de la guerre causera de grands dommages à l'Ukraine et peut-être au monde entier", a répondu Elon Musk à Volodmyr Zelensky. Il a ainsi plaidé que la Russie pourrait choisir de mener une mobilisation plus large de sa population pour une "guerre totale" qui mènera à "un nombre de morts dévastateur dans les deux camps". "La Russie a une population plus de trois fois supérieure à celle de l'Ukraine, la victoire de l'Ukraine est donc peu probable dans une guerre totale. Si vous vous souciez du peuple ukrainien, cherchez la paix", a-t-il écrit.

Lire aussi

Au début du conflit, Elon Musk avait apporté son soutien à Kiev en livrant une cargaison de terminaux du service internet par satellite Starlink, arrivée début mars en Ukraine, pour aider à apporter une connexion à internet aux zones frappées par les assauts de l'armée russe. Le fantasque milliardaire avait aussi défié mi-mars le président russe Vladimir Poutine dans un "combat d'homme à homme" avec comme enjeu l'Ukraine. 

Le président russe Vladimir Poutine, qui a décrété une mobilisation "partielle" et menacé de recourir à l'arme nucléaire face aux récents succès militaires ukrainiens, a appelé Kiev à "cesser les hostilités" et à "revenir à la table des négociations". De son côté, Volodymyr Zelensky a affirmé que Kiev ne négociera pas avec Moscou tant que Vladimir Poutine serait président.


M.L (avec AFP)

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info