Guerre en Ukraine : pour les civils, la fuite ou le chaos

Zelensky revendique des avancées "puissantes", 200.000 mobilisés en Russie… Le point sur la situation en Ukraine

Julien Moreau avec AFP
Publié le 5 octobre 2022 à 6h21
JT Perso

Source : TF1 Info

Rafael Grossi, le directeur général de l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) va se rendre à Kiev puis à Moscou
Volodymyr Zelensky se satisfait des avancées puissantes de son pays.
Plus de 200.000 personnes ont été mobilisées dans l'armée russe depuis l'annonce d'une mobilisation militaire "partielle", selon Sergueï Choïgou.

Au 223e jour de la guerre, Volodymyr Zelensky continue d’affirmer sur ses réseaux sociaux que la contre-offensive ukrainienne a pris le dessus sur l’armée en reprenant une dizaine de localités en l’espace d’une semaine. Dans l’optique d’une mise en place d'une zone de protection autour de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijia, Rafael Grossie, le directeur général de l’AIEA va se rendre à Kiev puis à Moscou. Du côté des Russes, le ministre de la Défense a annoncé la mobilisation de 200.000 personnes.

 

AIEA. Le directeur général de l'AIEA "se rendra à Kiev puis à Moscou cette semaine" afin de discuter de la mise en place d'une zone de protection autour de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijia, selon un communiqué qui a été publié ce mardi 4 octobre.  Rafael Grossi va "poursuivre les consultations" pour établir un tel dispositif "dès que possible", a indiqué l'Agence internationale de l'énergie atomique, sans préciser quand il est attendu dans les deux pays belligérants. La centrale de Zaporijia, la plus grande d'Europe, est occupée depuis début mars par les troupes russes, mais se trouve non loin de la ligne de démarcation entre les territoires contrôlés par Kiev et ceux occupés par Moscou.

Une percée spectaculaire de l'armée ukrainienne selon Zelensky

CONTRE-OFFENSIVE. Les forces russes ont encore montré des signes de faiblesse dans le nord de la région ukrainienne de Kherson, où l'armée de Kiev mène une contre-offensive depuis plusieurs semaines, selon des représentants de l'occupation et des blogueurs spécialisés suivant les mouvements militaires russes. Le chef de l'occupation russe, Vladimir Saldo, a admis une "percée" ukrainienne et notamment la perte du village de Doudtchany, avant d'assurer, ce mardi 4 octobre, dans une interview, que l'aviation russe a "stoppé" l'avancée ukrainienne.

 

"L'avancée des ukraïno-nazis dans la zone de de Doudtchany a été arrêtée (...) il ne faut pas paniquer", a martelé ensuite l'un de ses adjoints, Kirill Stremooussov, dans une vidéo diffusée, ce mardi 4 octobre, sur sa chaîne Telegram. Pour leur part, les forces ukrainiennes ont gardé le silence sur leurs avancées dans le sud du pays. 

L'entraînement du personnel des nouvelles unités formées est réalisé sur 80 terrains militaires et dans six centres de formation

Sergeui Choïgou

ZELENSKY. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a revendiqué, ce mardi 4 octobre, des avancées "puissantes" de son armée dans le sud de l'Ukraine, évoquant des "dizaines" de localités reprises et remerciant Joe Biden pour le "soutien militaire continu" des États-Unis, déterminante dans cette grande contre-offensive de Kiev. L'armée ukrainienne réalise des avancées "assez rapides et puissantes dans le sud de notre pays", a déclaré Volodymyr Zelensky dans son adresse quotidienne publiée sur les réseaux sociaux. "Des dizaines de localités ont été libérées rien que cette semaine" dans les quatre régions annexées en fin de semaine dernière par la Russie, a-t-il déclaré.

200.000 MOBILISÉS. Plus de 200.000 personnes ont été mobilisées dans l'armée russe depuis l'annonce d'une mobilisation militaire "partielle" dans le pays le 21 septembre pour combattre en Ukraine, a indiqué, ce mardi 4 octobre, le ministre de la Défense russe, Sergueï Choïgou. Selon lui, "un nombre important" de personnes se sont présentées volontairement dans des commissariats militaires du pays, avant d'avoir reçu un ordre de mobilisation officiel. "L'entraînement du personnel des nouvelles unités formées est réalisé sur 80 terrains militaires et dans six centres de formation", a indiqué Sergeï Choïgou, lors d'une réunion gouvernementale, en assurant que ces recrues seront envoyées au front avec d'autres unités ayant déjà combattu en Ukraine. 

Violations des droits de l'Homme

ONU. L'annexion de territoires ukrainiens par la Russie ne fera qu'exacerber les violations des droits de l'Homme commises par Moscou, et ajouter aux "souffrances et à la dévastation indicibles" infligées aux Ukrainiens, a dénoncé l'ONU, ce mardi 4 octobre. Christian Salazar Volkmann, qui présentait un rapport sur la situation des droits de l'homme en Ukraine au Conseil des droits de l'Homme à Genève, a souligné que le Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme avait les preuves d'"une série de violations des droits à la vie, à la liberté et à la sécurité". 

 

ISS. Les États-Unis transporteront, ce mercredi 5 octobre, une cosmonaute russe vers la Station spatiale internationale à bord d'une fusée de l'entreprise SpaceX, une mission qui revêt un caractère hautement symbolique en pleine guerre en Ukraine.

 Anna Kikina, seule femme cosmonaute russe actuellement en service actif, fait partie de l'équipage Crew-5, également composé de deux Américains et d'un Japonais. Il s'agit de la cinquième mission régulière vers la Station spatiale (ISS) assurée par SpaceX pour le compte de la Nasa. Il y a deux semaines, un Américain avait pour sa part décollé à bord d'une fusée russe Soyouz vers l'ISS. 

Lire aussi

PATRIOTISME. La justice russe a condamné à une amende la gagnante d'un concours de beauté pour femmes mariées en Crimée pour une vidéo où elle a interprété une chanson patriotique ukrainienne, a indiqué, ce mardi 4 octobre, la police de cette péninsule annexée. 

 

Dans la vidéo diffusée en septembre sur les réseaux sociaux, deux jeunes femmes, dont la Miss Crimée 2022, Olga Valeeva, 34 ans, ont chanté, a capella, la chanson "Tchervona Kalina", considérée par les autorités russes comme l'hymne des nationalistes ukrainiens. 

Effacée depuis, la vidéo a fait l'objet d'une enquête.   Le 10 septembre, une autre vidéo tournée lors d'une fête de mariage dans un restaurant à Bakhtchissaraï dans le sud de Crimée, où les invités chantaient "Tchervona Kalina", a valu des amendes et des peines allant de 5 à 15 jours de prison à ses organisateurs et participants.


Julien Moreau avec AFP

Sur le
même thème

Tags
Articles

Tout
TF1 Info