Ukraine : neuf mois de guerre

Mobilisation : deux Russes fuient vers l'Alaska et demandent asile aux États-Unis

M.C avec AFP
Publié le 7 octobre 2022 à 6h38
JT Perso

Source : JT 20h WE

Vladimir Poutine a annoncé une "mobilisation partielle" à la fin du mois de septembre.
De nombreux citoyens ont pris la décision de fuir le pays, par leurs propres moyens.
Deux Russes sont arrivés en Alaska et ont demandé asile aux États-Unis.

Depuis le 24 février 2022, l'armée russe a attaqué l'Ukraine, sous les ordres du président Vladimir Poutine. Cela fait désormais plus de sept mois que les deux clans ne s'entendent pas et se battent pour leurs territoires. Pour éviter d'être engagés dans la guerre, de nombreux Russes et Ukrainiens ont quitté leur pays d'origine pour tenter de vivre une vie meilleure. Mardi 4 octobre, deux citoyens russes sont arrivés par la mer en Alaska et réclament l'asile aux États-Unis. Une information confirmée ce jeudi 6 octobre par plusieurs responsables de cette région arctique toute proche de la Russie.

"Deux citoyens russes sont arrivés sur une plage près de Gambell", un village de l'île américaine Saint-Laurent, située dans la mer de Bering, à environ 65 km des côtes russes, ont annoncé les sénateurs de l'Alaska Lisa Murkowski et Dan Sullivan dans un communiqué. "Un petit bateau occupé par deux citoyens russes est arrivé sur les côtes de l'Alaska rural", a confirmé à l'AFP un porte-parole du ministère de la Sécurité intérieure.

Un plan à organiser

Cet incident montre que "le peuple russe ne veut pas combattre la guerre d'agression de Poutine contre l'Ukraine", a estimé le sénateur Dan Sullivan, cité dans le communiqué. Pour s'organiser et appréhender d'autres cas similaires, l'élu républicain a encouragé les autorités fédérales "à avoir un plan prêt avec les garde-côtes, au cas où davantage de Russes fuiraient vers les communautés du détroit de Bering en Alaska". "Nous sommes en contact avec des responsables fédéraux et les habitants de Gambell pour déterminer qui sont ces individus", a indiqué la sénatrice républicaine Lisa Murkowski. Selon elle, "cette situation souligne le besoin d'une posture de sécurité plus forte dans l'arctique américain"

Lire aussi

Une fuite de deux Russes, qui survient quelques semaines après la "mobilisation partielle" ordonnée par Vladimir Poutine pour poursuivre la guerre en Ukraine. Depuis cette annonce en septembre dernier,  200.000 personnes se seraient engagés au sein de l'armée russe, selon le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou. L'objectif initial de Vladimir Poutine étant de recruter environ 300.000 réservistes. Cette annonce de "mobilisation partielle" avait d'ailleurs entraîné dans les jours suivants une ruée sur les sites internet des compagnies aériennes, dans le but de quitter la Russie rapidement. 


M.C avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info