Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Renault suspend ses activités en Russie, le chef de la diplomatie ukrainienne salue la décision

Julien Moreau avec AFP
Publié le 24 mars 2022 à 8h35
JT Perso

Source : TF1 Info

Volodymyr Zelensky a accusé Renault d’être un sponsor de la machine de guerre russe.
Le chef de la diplomatie ukrainienne a appelé au boycott mondial de Renault plus tôt dans la journée.
Puis, il a salué la décision de Renault de suspendre les activités de son usine à Moscou.

Cité explicitement par le président ukrainien, menacé par un appel mondial au boycott et par une pression croissante, le constructeur automobile Renault a décidé, mercredi 23 mars, de suspendre toutes ces activités industrielles en Russie. Dans un communiqué de presse, le groupe Renault a acté cette décision tout en rappelant qu’il voulait agir de manière responsable avec ses 45.000 salariés en Russie. 

Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a salué mercredi soir la décision de Renault de suspendre les activités de son usine à Moscou, quelques heures après avoir appelé à un "boycott" mondial du constructeur automobile français Renault.

"Je salue la déclaration du groupe Renault sur l'arrêt de ses activités industrielles en Russie. Un geste responsable dans le contexte de l'agression barbare de la Russie contre l'Ukraine", a écrit le ministre des Affaires étrangères en anglais sur Twitter. 

"Sponsor de la guerre de Poutine"

Quelques heures plus tôt, ce même ministre avait accusé le groupe automobile français de soutenir "une guerre brutale d’agression". Il avait posté un tweet accompagné d’un montage photo montrant, d'un côté, le "positionnement du groupe Renault" et son slogan "Passion pour la vie" avec un client souriant et, de l'autre, la "position" du constructeur, avec un civil devant une voiture détruite et l'inscription "Sponsor de la guerre de Poutine".

Lire aussi

Concernant sa grosse filiale russe, AvtoVAZ, Renault se laisse encore le temps d’évaluer les options possibles. Pour rappel, AvtoVAZ, rachetée à 69% fin 2016, produit notamment les deux voitures les plus vendues en Russie, les Lada Vesta et Granta, avec une part de marché de 28,8% au total.


Julien Moreau avec AFP

Tout
TF1 Info