Guerre en Ukraine : 4 morts et 50 blessés par des frappes russes, pas de trêve du Nouvel An

Publié le 1 janvier 2023 à 17h49

Source : Sujet TF1 Info

Les frappes russes juste avant et juste après le Nouvel An auraient fait quatre morts en Ukraine.
Les attaques ont visé sept régions différentes, et la capitale Kiev.
Un officiel ukrainien a parlé de "terreur sur le réveillon".

Les autorités ukrainiennes ont fait part d'un bilan de quatre morts et 50 blessés dans les frappes russes menées peu avant et juste après le Nouvel an, qui ont visé selon Moscou des installations de fabrication de drones. Ces attaques ont visé notamment Kiev, et sept autres régions ukrainiennes.

 

Dans la capitale ukrainienne, une dizaine d'explosions avaient été entendues le 31 décembre en début d'après-midi, puis plusieurs autres quelques dizaines de minutes après le passage à la nouvelle année. Dans le centre de Kiev, un missile a notamment éventré la façade d'un hôtel.

L'armée de l'air ukrainienne a également annoncé avoir abattu au cours de la nuit 45 drones explosifs Shahed, de fabrication iranienne, lancés par la Russie. Elle n'a pas précisé si des drones avaient atteint leurs cibles. Le chef de la police de Kiev, Andriï Nebitov, a publié de son côté une photographie sur Facebook montrant ce qui semble être les restes d'un drone, sur les flancs duquel avaient été griffonnés les mots "Bonne année" en russe. "C'est tout ce que vous avez besoin de savoir sur l'État terroriste et son armée", a commenté Andrii Nebitov, selon qui la carcasse du drone est tombée sur une aire de jeu pour enfants. 

L'armée russe, de son côté, affirme avoir mené ce samedi "une attaque aéroportée de précision à longue portée contre des installations de l'industrie de la défense ukrainienne impliquées dans la fabrication de drones d'attaque utilisés pour mener des attaques terroristes contre la Russie". "Les plans du régime de Kiev visant à mener des attaques terroristes contre la Russie dans un avenir proche ont été déjoués", s'est d'ailleurs félicité le ministère russe de la Défense dans son rapport quotidien. 

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait réagi en assurant que son pays "ne pardonnera pas" à Moscou, tandis que son ministre des Affaires étrangères, Dmitro Kuleba dénonçait "le criminel de guerre Poutine", qui "célèbre le Nouvel An en tuant des gens". Le responsable des Droits de l'Homme, Dmitro Lubinets, avait quant à lui qualifié l'offensive russe de "terreur sur le réveillon".

Dans le même temps, Vladimir Poutine délivrait ses vœux pour la nouvelle année à la télévision russe. Dans ce discours de neuf minutes, il donnait une nouvelle fois à la Russie la légitimité de l'agressé, fustigeant les "provocations" occidentales, et assurant ses concitoyens que "la justesse morale" était de leur côté.

Selon le détail du bilan des frappes russes du Nouvel an, trois personnes sont mortes, dont une jeune femme de 22 ans, dans la ville de Khmelnytsky dans l'ouest du pays. Une personne a également été tuée ce dimanche, et trois autres blessées, dans une frappe russe près de Zaporijia. 

 

Côté prorusse, les autorités des territoires séparatistes de l'Est de l'Ukraine ont rapporté la mort d'un civil dans des bombardements ukrainiens ce dimanche 1er janvier à Iassynouvata, dans la région de Donetsk. Selon elles, l'armée ukrainienne aurait aussi frappé Donetsk et la ville voisine de Makiïvka juste après minuit, faisant au moins 15 blessés.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info