Zaporijia : la centrale nucléaire ukrainienne cristallise les tensions

Ukraine : une frappe russe éventre un immeuble à Zaporijia, plusieurs morts

par Y.R. avec AFP
Publié le 2 mars 2023 à 9h46, mis à jour le 2 mars 2023 à 9h57
JT Perso

Source : TF1 Info

Un tir de missile nocturne a touché un bâtiment résidentiel, jeudi 2 mars, à Zaporijia, dans le sud-est de l'Ukraine, faisant au moins trois morts.
Plusieurs personnes seraient encore coincées sous les décombres.
Une attaque condamnée par le président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

Un missile a éventré un immeuble entier. Selon un dernier bilan provisoire, au moins trois personnes ont été tuées et six autres blessées, jeudi 2 mars, lors d'une frappe nocturne sur un bâtiment résidentiel, à Zaporijia, dans le sud-est de l'Ukraine. "Des gens sont sous les décombres", a indiqué sur sa chaîne Telegram Anatoly Kourtev, le secrétaire du conseil municipal, affirmant que l'immeuble avait été "pratiquement entièrement détruit". "Lors des opérations de recherche, six personnes blessées ont été sorties des décombres, ainsi que les corps de trois personnes", a ajouté dans un communiqué la police ukrainienne.

"Selon des informations préliminaires", le tir de missile, "venant d'une batterie de S-300", a détruit plus d'une dizaine d'appartements "où des gens dormaient paisiblement", ont fait savoir les autorités locales. Des images, publiées par les services de secours ukrainiens, montrent des habitants être évacués au milieu des gravats, aidés par des pompiers.

Lire aussi

Une attaque condamnée par le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. Celui-ci a dénoncé un acte d'un "État terroriste qui veut faire de chacune de nos journées une journée de terreur". "Mais le mal ne l'emportera pas sur notre terre. Nous chasserons tous les occupants et ils répondront de tout", a-t-il assuré sur Telegram. "Zaporijia résiste courageusement à l'agresseur russe. En représailles, il attaque des civils. Un immeuble de grande hauteur a été délibérément touché hier (mercredi) soir. Trois étages sont complètement détruits, des gens sont morts. Nous continuons à chercher sous les décombres", a réagi sur Twitter la Première dame, Olena Zelenska. "Mes condoléances aux victimes. Nous ne le pardonnerons pas." 


Y.R. avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info