Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Ukraine : Blinken sur place, Zelensky prêt à rencontrer Poutine... Le point sur la situation

Julien Moreau
Publié le 24 avril 2022 à 9h27
JT Perso

Source : JT 20h WE

Antony Blinken, secrétaire d’État des États-Unis, rencontrera Volodymyr Zelensky ce dimanche 24 avril à Kiev.
Le président ukrainien s’est dit prêt à discuter avec Vladimir Poutine.
Les faits marquants de ces 24 dernières heures.

Au 59e jour du conflit en Ukraine, les rencontres entre dirigeants internationaux continuent de se multiplier. Volodymyr Zelensky va recevoir Antony Blinken à Kiev, ce dimanche 24 avril. Le président Ukrainien a également réaffirmé sa volonté de rencontrer Vladimir Poutine si cela pouvait faire avancer les choses. Le point sur la situation en Ukraine.

Blinken/Zelensky. Volodymyr Zelensky a annoncé qu'il allait rencontrer le secrétaire d'État des États-Unis, et Lloyd Austin, secrétaire d'État à la Défense à Kiev. "Nous avons de fortes attentes vis-à-vis de cette rencontre car nous avons donné des listes qui correspondent à nos besoins et nous allons en discuter demain. Les discussions vont notamment porter sur le calendrier de livraisons d'armes américaines à l'Ukraine", a déclaré le président ukrainien. Ce sera la première visite officielle de représentants du gouvernement américain en Ukraine depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, le 24 février dernier.

Zelensky/Poutine. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé de nouveau, lors d’une conférence de presse organisée dans le métro de Kiev, à rencontrer son homologue russe, Vladimir Poutine "pour mettre fin à la guerre". "Je pense que celui qui a commencé cette guerre pourra y mettre fin", a affirmé le président ukrainien lors d'une conférence de presse à l'intérieur d'une station de métro du centre-ville de Kiev, répétant qu'"il n'avait pas peur de rencontrer" Vladimir Poutine si cela permettait de parvenir à un accord de paix entre la Russie et l'Ukraine. "Nous avons confiance en nos partenaires, mais il n'y a aucune confiance avec la Russie", a déclaré le président ukrainien.

Réfugiés. Le nombre de réfugiés ukrainiens ayant fui l'invasion de leur territoire par l'armée russe, fin février, continue d'augmenter et s'approche des 5,2 millions, selon les chiffres du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés. D’après le HCR, 5.163.686 Ukrainiens ont quitté leur pays depuis le début de l'invasion russe, soit 29.939 de plus que lors du dernier bilan qui a été publié ce jeudi 21 avril. Au mois d'avril, ce sont pour l'heure un peu plus de 1.128.000 Ukrainiens qui ont fui, bien moins que les 3,4 millions qui ont choisi l'exode en mars.

Zelensky : si les soldats de Marioupol sont tués l'Ukraine se retirera des négociations"Source : TF1 Info
JT Perso

Marioupol. Volodymyr Zelensky a prévenu, samedi, que l'Ukraine quitterait la table des négociations avec la Russie si ses militaires, retranchés dans le vaste complexe métallurgique d'Azovstal à Marioupol (sud-est), port ukrainien stratégique sur la mer d'Azov, sont tués par l'armée russe. De nombreux civils ont aussi trouvé refuge dans ce complexe. Une décision similaire sera prise si un "pseudo référendum" est organisé par Moscou à Kherson, seule grande ville ukrainienne occupée par les forces russes. 

Le président ukrainien a tout de même souligné que le ton russe dans les pourparlers a évolué, passant d'un ultimatum à des discussions plus ouvertes. Le président ukrainien a également déclaré qu'il était favorable à une condamnation de son homologue russe par la justice internationale. "Si je veux que tous les criminels russes qui ont tué des civils (...) soient traduit devant des tribunaux, bien sûr. Mais nous savons que la justice est une machine lente", a-t-il souligné.

Antonio Guterres devrait d’abord venir en Ukraine

Volodymyr Zelensky

ONU. Volodymyr Zelensky a réagi, ce samedi, à la visite d'Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU, à Moscou, puis à Kiev. "Nous allons l’accueillir, nous avons fait en sorte que sa position change et qu’il y ait un soutien plus fort en faveur de l’Ukraine", a-t-il commencé, avant de durcir le ton. 

"On ne peut pas avoir la même attitude par rapport à l’agresseur et la victime, donc par rapport à la Russie et l’Ukraine. C’est la Russie qui a amené la guerre en Ukraine", a pointé le président ukrainien. "Il devrait d’abord venir en Ukraine, dans les massacres, sur le terrain, pour avoir une perception des réalités très précises", a-t-il encore regretté. "Il n’y a aucune justice et aucune logique dans cet ordre", a-t-il conclu. Zelensky a profité de cette conférence de presse pour critiquer le rejet de la candidature de l’Ukraine à l’Otan en 2008.

Lire aussi

Odessa. Au moins six personnes, dont un bébé, ont été tuées dans des frappes russes sur la ville portuaire d'Odessa dans le sud de l'Ukraine, selon Kiev, qui craint que ce bilan ne s'alourdisse. L'armée russe a dit avoir procédé durant les dernières 24 heures à 1098 frappes avec de l'artillerie et des roquettes sur l’ensemble du pays. Elle a aussi déclaré qu’elle avait touché un dépôt d'armes livrées aux forces ukrainiennes par les États-Unis et des pays européens près d'Odessa.

Moscou a annoncé, ce vendredi, viser le contrôle total du sud de l'Ukraine et de la région du Donbass afin "d'assurer un couloir terrestre vers la Crimée". "Cela permettra de peser sur des infrastructures vitales de l'économie ukrainienne, les ports de la Mer Noire à travers lesquels se font les livraisons de produits agricoles, métallurgiques", a déclaré un haut responsable militaire russe.

L'Ukraine reprend le contrôle de trois localités

Kharkiv. L'Ukraine a affirmé avoir repris trois localités proches de Kharkiv, deuxième ville du pays située dans l'est et régulièrement frappée par l'artillerie. "Nos forces armées ukrainiennes ont réussi une contre-offensive lancée hier matin. Après de longs combats acharnés, nos unités ont délogé les troupes russes de Bezrouki, Slatine et Proudïanka", a déclaré samedi sur Telegram Oleg Synegoubov, gouverneur de la région de Kharkiv. Parmi ces trois villages situés au nord de Kharkiv, Proudïanka, le plus septentrional, se trouve à une quinzaine de kilomètres de la frontière russe. 


Julien Moreau

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info