Invasion russe en Ukraine : Poutine refuse de céder

Ukraine : candidature à l’Union européenne, passeports russes... le point sur la situation

Julien Moreau avec AFP
Publié le 12 juin 2022 à 8h40
JT Perso

Source : TF1 Info

Ursula von der Leyen était à Kiev, ce samedi 11 juin, pour parler de la demande d’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne.
Des passeports russes ont été remis aux habitants de la ville ukrainienne de Kherson.
Retour sur les faits marquants des dernières 24 heures.

Au 109e jour de l’offensive russe en Ukraine, les combats s’intensifient dans l’est du pays, plus particulièrement dans la région du Donbass. En déplacement en Ukraine, la président de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a promis une réponse rapide aux Ukrainiens concernant leur candidature à une adhésion à l’Union européenne. Moscou a remis des passeports russes à des habitants de Kherson, une ville du sud de l’Ukraine.

UNION EUROPÉENNE. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, en visite surprise à Kiev, ce samedi 11 juin, a promis une réponse "la semaine prochaine" aux ambitions de l'Ukraine de se porter candidate à l'adhésion à l'UE. "Nous voulons soutenir l'Ukraine dans son parcours européen", a déclaré la présidente de la Commission européenne lors d'une conférence de presse suivant son entretien avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. 

"Les discussions d'aujourd'hui vont nous permettre de finaliser notre évaluation d'ici à la fin de la semaine prochaine", a-t-elle ajouté, soulignant que les autorités ukrainiennes ont "fait beaucoup" en vue d'une candidature, mais qu'il y a "encore beaucoup à faire", notamment dans la lutte contre la corruption. De nombreux pays, principalement en Europe de l'Est, ont soutenu une adhésion de l'Ukraine, mais certains comme les Pays-Bas ou le Danemark, mais aussi l'Allemagne et la France, qui préside l'UE jusqu'à la fin du mois de juin, ont fait part d’une certaine réserve.

PASSEPORTS RUSSES. La Russie a remis, ce samedi 11 juin, les premiers passeports à des habitants de Kherson, ville du sud de l'Ukraine conquise par l'armée de Vladimir Poutine dans les premiers jours de la guerre, selon les agences de presse officielles russes. Selon l'agence Tass, 23 habitants de Kherson ont reçu, au cours d'une cérémonie, un passeport russe, une "procédure simplifiée" permise grâce à un décret signé fin mai par le président russe Vladimir Poutine.

"Tous nos habitants veulent obtenir un passeport et la citoyenneté (russe) le plus rapidement possible", a assuré durant la cérémonie le chef de l'administration, pro-russe, Vladimir Saldo cité par l’agence Tass. "C'est une nouvelle époque qui s'ouvre pour nous (...) C'est le document le plus important qu'une personne possède dans sa vie", a-t-il précisé à l'agence Ria Novosti.

La pénurie de produits alimentaires mènera inexorablement au chaos politique, ce qui risque de provoquer le renversement de nombreux gouvernements

Volodymyr Zelensky

CHAOS POLITIQUE. S'adressant par vidéo au Shangri-La Dialogue, forum sur la sécurité en Asie-Pacifique, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a appelé, une nouvelle fois, la communauté internationale à faire pression pour obtenir que la Russie mette fin au blocus des ports ukrainiens de la mer Noire. "La pénurie de produits alimentaires mènera inexorablement au chaos politique, ce qui risque de provoquer le renversement de nombreux gouvernements", a-t-il déclaré.

Le ministre chinois de la Défense Wei Fenghe, s'exprimant lors de ce forum, a affirmé, ce dimanche 12 juin, que Pékin "soutenait les pourparlers de paix" entre les deux belligérants et a assuré que son pays n'avait "jamais fourni de soutien matériel à la Russie" dans ce conflit.

Contre-attaque ukrainienne à Severodonetsk

SEVERODONETSK.  Alors que la bataille pour la ville-clé de Severodonetsk apparaît de plus en plus violente, Volodymyr Zelensky a accusé la Russie de vouloir "dévaster chaque ville du Donbass, chacune, sans exagération". "Afin de décourager nos troupes, l'ennemi pilonne nos positions et essaie de remporter le combat des tirs d'artillerie", a indiqué dans la nuit de samedi à dimanche le commandement opérationnel ukrainien de la région sud. Il a précisé que l'armée de l'air ukrainienne avait détruit au cours des dernières 24 heures des dépôts de munitions et des équipements lors de trois frappes aériennes, sans indiquer de localisation.

L'état-major ukrainien a précisé, ce dimanche 12 juin, que les Russes menaient "sans succès" des assauts contre Severodonetsk, soulignant que les soldats ukrainiens avaient aussi repoussé l'armée de Moscou près de Vrubivka, Mykolaevka ou encore Vasyivka. Prendre Severodonetsk ouvrirait à Moscou la route d'une autre grande ville, Kramatorsk, une étape pour conquérir l'intégralité du bassin du Donbass, région essentiellement russophone en partie tenue par des séparatistes prorusses depuis 2014.

La Russie bombarde l'usine Azot

AZOT. À Severodonetsk, la défense ukrainienne est retranchée sur le site d'une usine chimique Azot où "des combats permanents se poursuivent", a précisé Serguiï Gaïdaï, le gourverneur de Lougansk. "L'enceinte de l'usine Azot est bombardée de façon puissante pendant des heures, à l'aide d'armes de gros calibre", a-t-il détaillé, évoquant "des combats de rue avec des armes à feu" mais aussi la destruction "étage par étage" par l'artillerie russe d'immeubles utilisés comme abris par les forces ukrainiennes.

LES COMBATS S’INTENSIFIENT À L’EST. Sur le terrain, les combats dans l'est de l'Ukraine s'intensifient, tandis que l'armée russe pilonne toujours la périphérie de Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine. La zone autour de Tchortkiv, dans l'ouest de l'Ukraine, a aussi été bombardée dans la soirée, a indiqué le gouverneur régional Volodymyr Trouch.

2,5 millions d'Ukrainiens de retour dans leur pays

LIVRAISON D’ARMES. Les Ukrainiens ne cessent de réclamer à leurs alliés occidentaux de nouvelles armes plus puissantes, et des munitions. La livraison de systèmes de lance-roquettes multiples, notamment des Himars d'une portée d'environ 80 km, soit légèrement supérieure aux systèmes russes, a été annoncée par Washington et Londres.

RETOUR AU PAYS. Selon Frontex, l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, ce sont 2,5 millions d'Ukrainiens qui ont décidé de revenir dans leur pays depuis le début de la guerre en février. Par ailleurs, 5,5 millions d'Ukrainiens ont fui vers des pays de l'Union européenne.

BILAN. Sans statistique indépendante, il est difficile de proposer un bilan chiffré du nombre de victimes, civiles ou militaires, dans le conflit déclenché par la Russie en Ukraine. Concernant les victimes civiles, il n'existe aucun bilan global. Mais pour la seule ville de Marioupol, tombée en mai au terme d'un long siège, les autorités ukrainiennes évoquent quelque 20.000 morts.

Sur le plan militaire, le ministre ukrainien de la Défense, Oleksiï Reznikov, a déclaré que les forces ukrainiennes perdaient chaque jour une centaine de soldats. Aucune statistique indépendante n'est disponible. Du côté russe, des sources militaires occidentales évoquent désormais de 15.000 à 20.000 soldats russes tués.


Julien Moreau avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info