Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Ukraine : ce que l'on sait du bombardement à Kiev pendant la visite du secrétaire général de l'ONU

LC. avec l'AFP
Publié le 29 avril 2022 à 6h16, mis à jour le 29 avril 2022 à 10h12
JT Perso

Source : TF1 Info

Des missiles russes ont frappé Kiev jeudi 28 avril au soir, en pleine visite du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.
Ce dernier, après l'attaque, était "choqué", mais "en sécurité".
D'après les autorités ukrainiennes, au moins une personne est décédée.

Ce jeudi 28 avril au soir, la capitale ukrainienne a été la cible de frappes russes, en pleine visite du secrétaire général de l'ONU et pour la première fois depuis la mi-avril. Selon les autorités ukrainiennes, l'attaque a fait au moins un mort. Les secouristes "ont retrouvé un corps" en déblayant les débris sur le site touché, près du centre-ville, a-t-il annoncé, précisant que quatre blessés ont été hospitalisés. De son côté, Antonio Guterres est "en sécurité" mais reste "choqué", a fait savoir l'organisation des Nations unies.

"Dans la soirée, l'ennemi a tiré deux frappes sur le quartier de Chevchenkovsky", touchant "les étages inférieurs d'un immeuble résidentiel" de 25 étages, a indiqué le maire de Kiev, Vitali Klitschko. Sur place, "les services de secours et les urgentistes travaillent toujours" à la recherche de victimes, a-t-il ajouté sur Telegram. "Il est possible qu'ils trouvent d'autres blessés", a abondé Anton Gerashchenko, conseiller du ministre de l'Intérieur ukrainien. Sur Facebook, les services de secours parlent, eux, "d'au moins 10 blessés et de cinq personnes secourues". 

Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky ce sont "cinq missiles" qui se sont abattus sur la capitale. Ce vendredi, Moscou a confirmé une frappe, avec des armes de "haute précision", sur la capitale ukrainienne. "Les forces russes ont détruit avec des armes de haute précision de longue portée les ateliers de l’entreprise spatiale Artiom dans la ville de Kiev", a indiqué le ministère russe de la Défense.

"Un acte odieux de barbarie"

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, a rapidement dénoncé sur Twitter un "acte odieux de barbarie", indiquant que la capitale avait été frappée par des missiles de croisière. D'après les autorités ukrainiennes, l'un des deux missiles tirés depuis la mer Noire a pu être intercepté par l'armée, l'autre s'est écrasé sur l'immeuble.

"Nous avons vu deux missiles qui volaient au-dessus de notre tête. Et nous avons entendu des explosions. Ça a duré très peu de temps", indique à LCI un témoin de l'attaque. Plus loin, "on a entendu un sifflement. Je travaillais derrière mon ordinateur. Je n'ai pas vu le premier missile, mais je me suis jeté à terre", se rappelle un autre habitant.  "Malheureusement, ces missiles font partie de notre vie maintenant. Ce n'est pas la première fois que cela se produit", raconte un troisième Ukrainien.

En pleine visite de Guterres, Kiev bombardéeSource : TF1 Info
JT Perso

Pour le président ukrainien, c'est la preuve qu'une victoire doit être inévitable contre la Russie. Cette attaque "en dit long sur sa véritable attitude envers les institutions internationales, sur les efforts des dirigeants russes pour humilier l'ONU et tout ce que l'organisation représente", déclare-t-il sur Telegram. "Nous devons agir rapidement. Plus d'armes, plus d'efforts humanitaires, plus d'aide", a renchéri le chef de l'administration présidentielle, Andriï Iermak, appelant à priver Moscou de son droit de veto au Conseil de sécurité de l'ONU.

Lire aussi

Antonio Guterres s'était entretenu mardi avec le président russe, Vladimir Poutine, à Moscou. Jeudi, il est arrivé en Ukraine pour se rendre notamment à Boutcha et Irpin, dans la banlieue de la capitale, théâtres d'exactions imputées à l'armée russe par les Ukrainiens. Le secrétaire général de l'ONU en a profité pour s'entretenir avec Volodymyr Zelensky, auprès duquel il a regretté que le Conseil de sécurité de l'ONU n'ait pas réussi à empêcher et arrêter la guerre.


LC. avec l'AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info