Guerre en Ukraine : ces armes que l'Iran aurait discrètement livrées à la Russie

par T.G.
Publié le 8 mars 2023 à 12h15

Source : Sujet TF1 Info

Deux navires russes ont récupéré des armes en Iran, affirme le média anglais Sky News.
200 conteneurs avec notamment des millions de balles et des obus seraient arrivés fin janvier au port d'Astrakhan, en mer Caspienne.

Des millions de balles, des obus et des roquettes… Voici un bref aperçu de la cargaison que deux navires battant pavillon russe auraient discrètement livrée à la Russie, selon Sky News. Une information qui, pour l'heure, n'a pas été commentée par Moscou.

Selon le média anglais, le Musa Jalil et le Begey auraient quitté le port d'Amirabad, sur la mer Caspienne, entre le 10 et le 12 janvier. Ils se seraient arrêtés au large des côtes du Turkménistan le 12 janvier pour quelques jours, avant de traverser la mer direction le port russe d'Astrakhan le 27 janvier. Selon le site MarineTraffic, ils n'auraient quitté ce dernier que le 3 février. Le temps de renflouer l'armée russe.

"La Russie paie les munitions en espèce"

Selon Sky News, environ 200 conteneurs ont été livrés. À l'intérieur : un vaste panel d'armes. Notamment 100 millions de balles de différentes tailles - 5,56 mm, 7,62 mm, 9 mm, 12,7 mm et 14,5 mm -, compatibles avec les armes de poing, des fusils d'assaut et des mitrailleuses. En outre, 300.000 obus, tels que des grenades de 40 mm pour les lance-grenades, des roquettes antichars et des obus de mortier de différentes tailles, auraient été récupérés. Pas moins de 10.000 gilets pare-balles et casques à bord.

"La Russie paie les munitions en espèces et, ce faisant, contourne les sanctions occidentales, ignorant les sanctions contre l'Iran", a assuré une source contactée par Sky News. La chaine a contacté le propriétaire des navires en Russie, sans succès. Même silence du côté du ministère russe de la Défense et du ministère iranien des Affaires étrangères.

Pour les Occidentaux, le soutien iranien envers la Russie est une réalité depuis plusieurs mois. "Nous savons aussi qu'ils (les Iraniens) ont fourni des munitions pour l'artillerie et les chars", a déclaré fin février, Bill Burns, le patron de la CIA, dans une rare interview diffusée sur la chaîne CBS. Cette coopération militaire s'accélère "dans une direction qui est très dangereuse dans la mesure où l'on sait que les Iraniens ont déjà fourni des centaines de drones armés aux Russes, qu'ils utilisent pour faire souffrir les civils ukrainiens" et toucher les infrastructures, a-t-il affirmé.


T.G.

Tout
TF1 Info