Ukraine : Kherson libéré, un tournant dans la guerre ?

Combats "féroces" près de Bakhmout, évacuations à Kherson... Le point sur la situation en Ukraine

Marius Bocquet avec AFP
Publié le 27 octobre 2022 à 7h10
JT Perso

Source : JT 20h WE

"Des combats extrêmement féroces se déroulent dans la région de Donetsk, près de Bakhmout et d'Avdiïvka", selon Volodymyr Zelensky.
"Plus de 70.000" civils ont quitté leur domicile "en une semaine" dans la région de Kherson, selon les autorités russes.
Les faits marquant des dernières 24 heures.

"Des combats extrêmement féroces" ont lieu "près de Bakhmout", ville de la région de Donetsk dans l'est de l'Ukraine qui est depuis des mois une cible prioritaire de l'armée russe, a affirmé mercredi le président ukrainien Volodymyr Zelensky. "La situation sur la ligne de front ne connaît pas de changements significatifs. Des combats extrêmement féroces se déroulent dans la région de Donetsk, près de Bakhmout et d'Avdiïvka", a-t-il indiqué dans son allocution quotidienne publiée sur les réseaux sociaux. Mardi, sept civils ont été tués et trois autres blessés à Bakhmout, selon le gouverneur régional Pavlo Kyrylenko.

La Russie a perdu beaucoup d'équipements selon Zelensky. Les combats entre les armées ukrainienne et russe y font rage, les troupes de Moscou voulant à tout prix obtenir un succès après plusieurs revers depuis début septembre. "Les occupants russes ont déjà perdu autant d'équipements - aviation et autres - que la plupart des armées du monde n'ont tout simplement pas et n'auront jamais en service", a par ailleurs assuré Volodymyr Zelensky. Il a de nouveau dénoncé "la folie du commandement russe", particulièrement "visible selon lui" dans l'est du pays en "envoyant des gens à la mort (...) jour après jour".

"Plus de 70.000" civils évacués dans la région de Kherson

Les évacuations se poursuivent dans la région de Kherson. "Plus de 70.000" civils ont quitté leur domicile "en une semaine" dans la région de Kherson, dans le sud de l'Ukraine, a déclaré Vladimir Saldo, le chef de l'administration d'occupation russe, en direct sur la chaîne de télévision Krym 24. Les autorités d'occupation russes de la région de Kherson avaient indiqué le 19 octobre commencer les évacuations de civils sur place face à l'avancée des troupes ukrainiennes. Depuis début septembre, l'armée ukrainienne avance progressivement dans cette région annexée par Moscou à la fin du même mois.

Le corps d'un volontaire américain remis par la Russie à l'Ukraine. La présidence ukrainienne a annoncé mercredi avoir récupéré auprès de l'armée russe le corps d'un volontaire américain tué fin août en Ukraine, lors d'un nouvel échange de prisonniers avec Moscou. "Le corps d'un volontaire américain, un vétéran de l'armée américaine, Joshua Alan Jones, a été remis", a indiqué sur Telegram le chef de cabinet de la présidence ukrainienne, Andriï Iermak. Selon des informations de presse américaine, citant notamment sa mère, Joshua Alan Jones, 24 ans, avait été tué par l'armée russe fin août.

"60 à 70%" des drones iraniens abattus

"Environ 400 drones iraniens" utilisés par la Russie selon Zelensky. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky affirme qu'"environ 400 drones iraniens" ont été utilisés par la Russie en Ukraine. "Les données issues du renseignement qui s'échangent actuellement confirment une fois de plus ce que nos services savaient : environ 400 drones iraniens ont déjà été utilisés contre la population civile ukrainienne" par la Russie, a-t-il déclaré. Selon lui, "60 à 70% d'entre eux ont été abattus" par la défense antiaérienne ukrainienne. Téhéran et Moscou ont nié à plusieurs reprises ces derniers jours ces accusations.

Moscou utilise une photo d'origine slovène pour accuser Kiev. La Russie a utilisé une photo provenant de Slovénie et datant de 2010 pour étayer sur Twitter ses allégations sur la "bombe sale" que préparerait actuellement l'Ukraine, a indiqué le gouvernement slovène. L'usage "a été fait à mauvais escient et à l'insu des autorités slovènes", a déclaré Dragan Barbutovski, conseiller au bureau du Premier ministre Robert Golob. Plus tôt, le gouvernement slovène avait publié une série de tweets en anglais pour dénoncer le fait que la photo utilisée soit "une photo de l'Agence slovène des déchets radioactifs (ARAO)". 

Poutine supervise l'entraînement de ses forces de dissuasion nucléaire. Le président russe Vladimir Poutine a supervisé mercredi l'entraînement de ses forces de dissuasion nucléaires au moment où Moscou a répété à l'Inde et à la Chine ses allégations sur la préparation par l'Ukraine d'une "bombe sale". Kiev, qui dément toute velléité d'utiliser une telle arme, et ses alliés occidentaux redoutent que de telles accusations ne servent de prétexte à Moscou pour une escalade du conflit ou à l'usage d'armes nucléaires par la Russie, dont les responsables ont menacé à plusieurs reprises en cas de menace importante.

Lire aussi

La Grande-Bretagne est un pays "inamical" selon Poutine. Le président russe Vladimir Poutine n'a pas félicité le nouveau Premier ministre britannique Rishi Sunak pour sa prise de fonction car la Grande-Bretagne est un pays "inamical", a indiqué mercredi le Kremlin. "La Grande-Bretagne fait partie des pays qui relèvent de la catégorie inamicale, donc il n'y a pas eu de félicitations", a indiqué aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Londres est l'un des principaux soutiens de l'Ukraine face à la Russie. 


Marius Bocquet avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info