Ukraine : onze mois de guerre

Conférence internationale, céréales, soutien militaire... Ce que se sont dit Macron et Zelensky

SM avec AFP
Publié le 1 novembre 2022 à 15h51
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Emmanuel Macron a dénoncé lors d'une conversation avec Volodymyr Zelensky la décision "unilatérale" de la Russie, qui "nuit à la sécurité alimentaire mondiale".
Moscou a suspendu, samedi 29 octobre, l'accord permettant d'exporter des céréales ukrainiennes par voie maritime.
Cet accord avait été conclu en juillet, et permettait l'export de céréales vers l'Afrique notamment.

La Russie "nuit à la sécurité alimentaire mondiale" par sa décision de suspendre sa participation à l'accord permettant d'exporter des céréales ukrainiennes par voie maritime. C'est ce qu'a dénoncé, ce mardi 1er novembre, Emmanuel Macron, lors d'un entretien téléphonique avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky. "Le chef de l’État a dénoncé une décision unilatérale de la Russie qui nuit de nouveau à la sécurité alimentaire mondiale", selon un communiqué de l'Élysée.

Cet accord international avait été conclu entre l'Ukraine et la Russie en juillet, sous l'égide de la Turquie et de l'ONU et arrive à échéance le 19 novembre. Pour prévenir une grave crise alimentaire, notamment en Afrique, il a permis l'exportation de plus de 9,7 millions de tonnes de céréales ukrainiennes, coincées dans les ports ukrainiens depuis le début du conflit le 24 février. Samedi, la Russie a annoncé qu'elle "suspendait" sa participation à l'accord, après avoir accusé Kiev d'une attaque "massive" de drones sur sa flotte en Crimée annexée. Lundi, Moscou a mis en garde contre le "danger" de continuer la navigation le long du corridor sans son accord.

Conférence internationale le 13 décembre à Paris

Macron et Zelensky ont par ailleurs évoqué la "conférence internationale destinée à soutenir la résilience civile du pays tout au long de la période hivernale" que la France prévoit d'organiser le 13 décembre à Paris, en réunissant des bailleurs de fonds et divers autres acteurs. "Un travail de préparation avec les autres partenaires de l’Ukraine sera lancé prochainement à cette fin", indique l'Élysée, en annonçant par ailleurs "une conférence bilatérale visant à mobiliser les entreprises françaises", la veille le 12 décembre.

Lire aussi

Depuis le mois de mars 2022, dans le cadre d'une aide de deux milliards de dollars dégagée en soutien de l'Ukraine, la France a déjà fourni plusieurs milliers de tonnes d'aide d'urgence (alimentation, santé, sécurité civile), du matériel de réhabilitation des habitations, des ponts de secours et très prochainement plusieurs dizaines de générateurs électriques. Dans cette enveloppe, Paris a également soutenu à hauteur de près de 70 millions d'euros des ONG et des organisations internationales mobilisées sur le terrain pour apporter des services de première nécessité à la population ukrainienne et préparer l'hiver. La France contribue aussi à l'effort européen en soutien à l'Ukraine qui se monte aujourd'hui à 22 milliards d'euros ainsi que par le biais de ses contributions aux organisations multilatérales mobilisées à cet effet. 

Emmanuel Macron a enfin réitéré à son homologue "la pleine mobilisation de la France pour augmenter dans les plus brefs délais son soutien militaire à l’Ukraine, en particulier concernant la défense anti-aérienne."


SM avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info