Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Ukraine : dans la région du Donbass, les combattants ukrainiens attendent la percée russe

V. Fauroux - Reportage TF1 : Benoît Christal, Erina Fourny et Igor Zakarenko
Publié le 8 mai 2022 à 19h04
JT Perso

Source : TF1 Info

Depuis Izioum, déjà sous leur contrôle, les forces russes mènent un assaut en direction de Barvinkové, plus au sud.
Dans ce village fantôme, où s'est rendu le JT de 20H, des soldats ukrainiens se sont retranchés prêts à les affronter.

Les forces russes avancent dans l'Est de l'Ukraine, avec la prise de plusieurs localités dans la région de Kharkiv et dans le Donbass. Dans cette bataille, l'armée déploie des moyens impressionnants. Face à elle, dans la campagne, une unité ukrainienne résiste, vaille que vaille. 

"Voilà, c'est la dernière roquette qu'ils nous ont envoyés", lance l'un de ces soldats en montrant un trou béant dans un champ. Elle est tombée à une cinquantaine de mètres de la tranchée creusée par ces hommes. Un système de défense sommaire qui rappelle la Première guerre mondiale. "On se protège des projectiles comme ça, avec des rondins de bois", poursuit le militaire, dans la vidéo du JT de 13H en tête de cet article.  

D'intenses bombardements à Barvinkové

Ils ne sont qu'une dizaine d'hommes à faire de la résistance. Si jamais le village voisin tombe aux mains des Russes, ils devront stopper des chars d'assaut avec quelques armes, comme ce missile anti-char fourni par la Suède. Mais qui n'est pas assez moderne, selon un soldat. "Le problème, c'est que le missile n'est pas autoguidé. Il faut viser la cible soi-même", regrette-t-il. 

Pendant ce temps, Barvinkové, un village de 8000 habitants convoité par les Russes, car il se trouve sur la route du Donbass, subit d'intenses bombardements depuis plus de deux semaines. Les Ukrainiens ont déployé ici d'importants moyens militaires. Et pour la première fois, un soldat a accepté de dévoiler devant les caméras de TF1 comment fonctionne le système d'accès à internet Starlink. Des paraboles offertes par l'homme d'affaires américain Elon Musk qui fournissent un accès haut débit par satellite au commandement militaire ukrainien. "Un transformateur électrique dans le coffre, une antenne sur le toit, et ça marche", explique-t-il. "C'est essentiel, car on peut recevoir par internet les coordonnées des sites des ennemis à frapper", ajoute un commandant. De plus, ce système est mobile. Les Russes ne peuvent donc pas l'interrompre. 

Lire aussi

Le village, lui, se transforme en zone de guerre qu'il faut fuir par tous les moyens. "Il faut que je change de maison. Les bombes ont tout détruit chez moi", s'inquiète ainsi une vieille dame. Une fuite à hauts risques alors que des mines anti-chars sont disposées partout autour du village. Il s'agit ici du seul front sur lequel les Russes progressent peu à peu ces dernières semaines. 


V. Fauroux - Reportage TF1 : Benoît Christal, Erina Fourny et Igor Zakarenko

Tout
TF1 Info