Auchan soupçonné d'avoir contribué à l'effort de guerre russe, la direction "très surprise"

par T.G.
Publié le 17 février 2023 à 12h12, mis à jour le 17 février 2023 à 15h46

Source : TF1 Info

Le distributeur français Auchan "semble contribuer à l'effort de guerre russe", selon nos confrères du journal Le Monde.
Un chargement de 25.000 euros aurait notamment été offert.
Sa direction se dit "très surprise" par ces allégations.

Auchan "semble contribuer à l'effort de guerre russe". C'est ce que Le Monde écrit ce vendredi, incriminant le distributeur français qui a poursuivi son activité en Russie après le déclenchement de la guerre en Ukraine, contrairement à de nombreux autres groupes. "Nous sommes très surpris", a réagi la direction du groupe.

Selon des documents obtenus par le premier quotidien français, le site d'investigation The Insider et l'ONG Bellingcat, une collecte de produits destinés à l'armée de Vladimir Poutine, d'une valeur totale de 2 millions de roubles (environ 25.000 euros), a été organisée au sein de la filiale locale d'Auchan. L'enquête cite une source anonyme ayant déclaré que ce chargement aurait été offert gratuitement par Auchan.

"Collecter les dons de l'aide humanitaire"

Selon Le Monde, une contrôleuse de gestion, Natalya Z., a établi une liste de matériel le 15 mars 2022 dans un mail envoyé "à une vingtaine d'employés dans plusieurs magasins à Saint-Pétersbourg, dans l'ouest de la Russie, dans le but de 'collecter les dons de l'aide humanitaire'". Elle comprenait "des milliers de cigarettes, des chaussettes en laine taille 43 ou 44, des cartouches de réchauds à gaz, du ragoût de porc en conserve, des haches et des clous, le tout provenant du stock de l'enseigne", poursuit le quotidien.

Du côté d'Auchan, ces allégations ont suscité la surprise. Propriété de l'Association familiale Mulliez (AFM) basée dans le Nord, l'entreprise a réagi auprès de l'AFP : "Nous sommes en train de vérifier les éléments affirmés, mais, à date, les éléments en notre possession ne corroborent pas". La direction du groupe relève que "les seuls éléments apportés datent de mars 2022", soit quelques semaines après le déclenchement du conflit, et que dans ce cas "les interlocuteurs qui ont passé commande étaient des interlocuteurs habituels, qui nous avaient déjà passé commande préalablement". "Nous ne finançons et participons de façon volontaire et active à aucune collecte destinée aux forces russes", poursuit la direction.

Auchan est devenu "une arme de l'agression russe" pour Kiev

Kiev a également réagi, via son chef de la diplomatie Dmytro Kouleba, dénonçant "l'arme" qu'est devenue le distributeur français. "Auchan s'est transformé en une arme à part entière de l'agression russe. J'ai l'intention d'en discuter avec mon homologue française" Catherine Colonna, a-t-il déclaré sur Twitter. Il avait d'ailleurs déjà appelé à boycotter le groupe l'année dernière pour ne pas s'être retiré de Russie après le début de l'invasion. 

Le 5e distributeur alimentaire en France en parts de marché (derrière E.Leclerc, Carrefour, Intermarché et Système U) est implanté de longue date en Ukraine comme en Russie, où il réalisait avant la guerre un dixième de ses ventes totales. Une autre enseigne de la galaxie Mulliez, Leroy Merlin, y est également très présente au point de dominer le marché du bricolage en Russie.


T.G.

Tout
TF1 Info