Ukraine : onze mois de guerre

Guerre en Ukraine : la Norvège dans le viseur de drones espions ?

TG
Publié le 17 octobre 2022 à 13h34
JT Perso

Source : TF1 Info

Deux ressortissants russes ont été interpellés mardi et vendredi dernier, munis de drones.
Les engins ont permis de photographier des terrains sensibles.
En particulier depuis le sabotage en septembre de Nord Stream.

La Norvège, nid d'espions ? Les autorités ont annoncé deux interpellations vendredi et samedi de ressortissants russes, munis de drones qui avaient permis de prendre des photos de lieux sensibles dans le pays. Des affaires qui interpellent, après les fuites signalées le mois dernier sur les deux gazoducs Nord Stream, considérées comme le résultat d'un sabotage.

Samedi, c'est un homme de 51 ans qui a reconnu avoir fait voler son drone au-dessus du pays scandinave. La police de la ville septentrionale de Tromso, dans l'extrême nord de la Norvège, a déclaré avoir "confisqué une grande quantité d'équipements photographiques, y compris un drone et un cache de cartes mémoire". À l'intérieur de cette dernière : des photographies d'un aéroport à Kirkenes, dans le Grand Nord, non loin de la frontière avec la Russie, et d'hélicoptères Bell de l'armée norvégienne.

Des vidéos cryptées découvertes

Difficile de ne pas voir un lien avec l'arrestation, mardi dernier, d'un autre Russe. Ce dernier, âgé de 50 ans, a été interpellé au poste-frontière de Storskog, le seul point de transit entre la Norvège et la Russie. Il a reconnu avoir fait voler des drones "dans tout le pays" mais a nié avoir commis le moindre acte répréhensible. Il disposait de deux passeports russes et d'un passeport israélien. Présent en Norvège depuis le mois d'août, il dissimulait quatre téraoctets de photos et de vidéos partiellement cryptées.

Si la police norvégienne est sur ses gardes, c'est que son territoire semble particulièrement intéresser son voisin russe. Des aéronefs sans pilote ont notamment été aperçus à proximité de plateformes de forage pétrolier et gazier en mer. Et selon les médias locaux, un nouveau vol de drone près de l'unité de traitement du gaz de Kårstø (sud-ouest) a été observé jeudi soir.

Lire aussi

Il faut dire que la Norvège est désormais au centre, malgré elle, du conflit ukrainien et ses conséquences énergétiques en Europe. Elle est en effet devenue le principal fournisseur gazier du continent, à laquelle elle est reliée par un vaste réseau de pipelines. Le pays scandinave produit actuellement à plein régime : selon des prévisions officielles, ses exportations de gaz pourraient atteindre un niveau record de 122 milliards de m3 cette année. À titre de comparaison, la Russie fournissait quelque 150 milliards de m3 de gaz à l'Union européenne avant la guerre.

En écho aux autorités, les compagnies pétrolières du pays ont amélioré la sécurité autour de leurs plateformes, bases et installations en mer et sur terre. Sans dévoiler son dispositif, les autorités ont évoqué une vigilance policière accrue, un déploiement plus visible de l'armée ou encore davantage de suivi des activités "en mer, dans l'air, sur terre, sous l'eau et sur internet". 


TG

Tout
TF1 Info