En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : la "raspoutitsa" revient compliquer les plans russes

Aurélie Loek
Publié le 15 avril 2022 à 17h56
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le mauvais temps dans le Donbass pourrait de nouveau entraver les opérations militaires russes.
Les blindés de cette armée sont confrontés à la saison de dégel, qui embourbe la campagne ukrainienne et contraint leurs mouvements.
Les conditions météorologiques avaient déjà joué un rôle important au début de l'invasion.

Le conflit devait être éclair pour la Russie pour éviter une telle situation. Confrontée à la "raspoutitsa", désignant la période lorsque la neige fond et que tout se transforme en boue au début de la guerre, l'armée russe pourrait de nouveau subir des conditions météorologiques capricieuses, alors qu'elle prépare une deuxième phase offensive dans le Donbass et espère atteindre des objectifs tangibles.

Des déplacements par char difficiles, voire impossibles

Cette deuxième phase est d'autant plus important pour la Russie que ses forces ont subi plusieurs revers contre une résistance ukrainienne déterminée. L'armée russe a donc décidé de se replier pour concentrer ses efforts dans le Donbass. La région, constituée de grandes plaines, est notamment plus favorable aux mouvements de blindés. 

Mais la météo pourrait être de nouveau du côté ukrainien et se rappeler aux forces militaires russes. Depuis quelques jours, des pluies régulières frappent la région et elles devraient se poursuivre dans les prochains jours, rendant le sol mou et compliquant toute manœuvre russe, observait un haut responsable du Pentagone.

Les forces russes avaient déjà subi de pareilles conditions au début de la guerre. Les sols n'étaient pas suffisamment gelés, ce qui avaient forcé les tanks russes à circuler en longs convois sur des routes pavées, les rendant vulnérables aux systèmes antichars des forces ukrainiennes. Quant aux chars qui s'étaient aventurés hors des routes, ils se sont fréquemment embourbés. L'armée russe a même été contrainte d'abandonner des véhicules, qui ont ensuite été récupérés par des agriculteurs ukrainiens munis de tracteurs. L'Ukraine affirme aujourd'hui avoir davantage de chars qu'avant l'invasion.

Lire aussi

La "raspoutitsa", qui survient à nouveau durant les fortes pluies d'automne, avait contribué au succès de la Russie lors de l'invasion allemande durant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, durant ce conflit qui les opposent aux résistants ukrainiens, la saison de la boue se retourne contre les envahisseurs. 


Aurélie Loek

Tout
TF1 Info