Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov assure se trouver aux côtés des forces russes

E.Ro.
Publié le 14 mars 2022 à 16h36
Ramzan Kadyrov, président de Tchétchénie, a envoyé plusieurs milliers d'hommes en Ukraine.

Ramzan Kadyrov, président de Tchétchénie, a envoyé plusieurs milliers d'hommes en Ukraine.

Source : ALEXEY NIKOLSKY / SPUTNIK / AFP

Ramzan Kadyrov affirme se trouver aux côtés des forces russes en Ukraine.
Le dirigeant tchétchène a appelé les soldats ukrainiens à se rendre.
Il est dénoncé par des ONG internationales pour des graves violations des droits humains.

Dans une vidéo publiée sur Telegram, il apparaît en tenue militaire en train d'étudier des plans autour d'une table avec des soldats dans une salle. Le dirigeant de la république russe de Tchétchénie Ramzan Kadyrov, un protégé du président Vladimir Poutine, a assuré lundi par le biais de cette vidéo se trouver en Ukraine aux côtés des forces de Moscou qui mènent une offensive dans le pays.

Dénoncé par les ONG internationales pour les graves violations des droits humains qui ont lieu dans sa république du Caucase, Ramzan Kadyrov a ensuite assuré dans un message que la vidéo avait été tournée à Gostomel, aérodrome situé près de Kiev, capturé par les forces russes dans les premiers jours de leur offensive. Cette information n'a pas pu être vérifiée de manière indépendante.

"Vous serez finis"

"L'autre jour, nous étions à environ 20 km de vous, les nazis de Kiev, et maintenant nous sommes encore plus proches", a écrit Ramzan Kadyrov, appelant les forces ukrainiennes à se rendre, "ou vous serez finis". "Nous vous montrerons concrètement que la pratique russe enseigne la guerre mieux que la théorie étrangère et les recommandations des conseillers militaires", a-t-il ajouté.

Lire aussi

Ramzan Kadyrov, qui dirige la Tchétchénie d'une main de fer, est un fidèle du Kremlin et dispose d'une milice paramilitaire à ses ordres, les "kadyrovtsy", accusées de nombreuses exactions en Tchétchénie. Au début de l'offensive russe, des images ont circulé sur les réseaux sociaux montrant une place de Grozny, la capitale tchétchène, noire de soldats affirmant être sur le départ pour l'Ukraine.


E.Ro.

Tout
TF1 Info