Ukraine : une guerre partie pour durer

Guerre en Ukraine : le lapsus de George W. Bush, qui condamne "une invasion totalement injustifiée de l'Irak"

Annick Berger
Publié le 19 mai 2022 à 10h54
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'ancien président américain a commis une embarrassante bourde, mercredi.
En voulant critiquer l'invasion militaire russe en Ukraine, il a évoqué par erreur l'Irak.
Un pays dans lequel il avait lancé une invasion militaire en 2003.

C'est un lapsus embarrassant. Mercredi 18 mai, invité à s'exprimer lors d'un événement à Dallas, au Texas, sur la guerre en Ukraine, l'ancien président des États-Unis Georges W. Bush a évoqué "la décision d'un homme de lancer une invasion totalement injustifiée et brutale de l'Irak" avant de se reprendre : "Je veux dire de l'Ukraine".

Une erreur qui a provoqué un certain malaise dans l'assemblée. Georges W. Bush, âgé de 75 ans, a ensuite rapidement évoqué son âgé avancé pour expliquer son erreur.

"19 ans trop tard"

Mais les critiques ne se sont pas fait attendre après ce lapsus embarrassant. En effet, en 2003, alors qu'il était à la tête de l'État, l'ancien président avait lancé l'invasion américaine de l'Irak au prétexte de répondre à une menace d'armes de destruction massive. Or, aucun stock ou programme lié à ces armes n'a jamais été découvert sur place. Ainsi, l'opération militaire a été, par la suite, qualifiée d'injustifiée et brutale par la communauté internationale. 

Le journaliste et écrivain américain Scott Santens a qualifié ce lapsus de "plus grande erreur de tous les temps sur l'une des plus grandes erreurs de tous les temps". De son côté, l'acteur américain Jeffrey Wright a regretté : "Il a raison. 19 ans trop tard". 

La participation des États-Unis à la guerre en Irak s'est prolongée jusqu'en 2011. En tout, 4825 soldats de la coalition ont été tués. Plusieurs dizaines de milliers d'Irakiens sont morts et le conflit a évolué vers une insurrection et une guerre civile sanglante.


Annick Berger

Tout
TF1 Info