Guerre en Ukraine : pour les civils, la fuite ou le chaos

Ukraine : le Neptune, ce missile ukrainien qui a coulé la fierté de la marine russe

Thomas GUIEN
Publié le 16 avril 2022 à 9h05
JT Perso

Source : JT 20h WE

Selon le Pentagone et Kiev, des missiles ukrainiens ont frappé le navire amiral Moskva, symbole de la suprématie russe dans la mer Noire.
Cette attaque aurait été menée grâce au Neptune, un missile fabriqué depuis peu par l'armée ukrainienne.

Le fleuron de la flotte russe en mer Noire touché coulé. Le Pentagone a confirmé ce vendredi que le Moskva, un vaisseau-amiral de 12.000 tonnes et fierté de Moscou, a été atteint par deux Neptune : des missiles antinavires, fabriqués par les Ukrainiens depuis peu.

Ce missile, équivalent aux Exocet de la Marine française, est en effet entré en service dans les forces ukrainiennes en mars 2021, selon la presse ukrainienne. Concrètement, le Neptune est une évolution du missile anti-navire soviétique Zvezda Kh-35, avec des performances nettement améliorées. Tiré depuis une batterie à terre, ce système de défense côtière aurait une portée d'environ 300 kilomètres. De quoi attendre un navire battant pavillon russe au large des côtes ukrainiennes, comme le Moskva le faisait depuis le début du conflit.

Un missile qui se protège des contre-mesures ennemies

Signe particulier du Neptune ? Il ne démasque son radar qu'en phase avancée d'approche de sa cible, pour se protéger au maximum des contre-mesures ennemies. Ces contre-mesures peuvent être de deux ordres : soit via le brouillage du radar du missile (guerre électronique), soit en détruisant le missile avec une muraille d'obus tiré par un système d'arme rapproché de type américain Phalanx, nommé Duet dans sa version russe.

Lire aussi

Le Moskva disposait-il de l'un ou l'autre de ces dispositifs ? Du côté des autorités, c'est silence radio depuis que le navire a sombré. Le Kremlin défend toujours la thèse d'un incendie à bord qui aurait provoqué l'explosion de munitions, niant ainsi une attaque ukrainienne. Seule certitude : quelques heures après que le vaisseau ait touché le fond de la mer Noire, une usine de missiles Neptune a été touchée par une frappe russe dans la région de Kiev...


Thomas GUIEN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info