Guerre en Ukraine : un séisme pour l'économie mondiale

Russie : le PIB devrait chuter entre 7,8 % et 8,8 % en 2022, selon Moscou

L.C. avec l'AFP
Publié le 19 mai 2022 à 8h01
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Selon le ministère russe du Développement économique, mercredi 18 mai, l'économie du pays devrait chuter de 7,8 % et 8,8 % en 2022.
La banque centrale russe estime que la croissance reviendra en 2023 grâce à une "transformation structurelle" de l'économie.

Si les effets à court termes de la guerre en Ukraine sont d'ores et déjà visibles, les sanctions occidentales pourraient faire trembler l'économie russe pendant des années encore. Selon le ministère russe du Développement économique, ce mercredi 18 mai, le produit intérieur brut (PIB) de la Russie devrait chuter au moins de 7,8 % en 2022, en raison notamment de la baisse du prix du pétrole, dont les exportations faiblissent peu à peu. Selon ses calculs, la dépréciation de l'or noir est estimée à 73-74 dollars le baril d'ici à la fin de l'année.

Mais si les sanctions occidentales devaient encore se durcir, et les prix des énergies russes continuer leur chute, l'économie du pays devrait alors se contracter de 8,8 %, a-t-il ajouté, faisant craindre de lourdes répercussions pour le portemonnaie russe.

Une inflation à 20%

Le 29 avril, après plus de deux mois de guerre, la banque centrale russe avait déjà tiré la sonnette d'alarme. Prenant le pouls du pays, l'institution avait souligné que l'environnement extérieur était "difficile pour l'économie russe" et pesait "lourdement sur l'activité économique", observant que les entreprises faisaient "face à des difficultés considérables en termes de production et de logistique".

Dans ce contexte, l'institution monétaire avait estimé que le PIB du pays devrait chuter de 8 à 10% cette année, avant de recommencer à "croître rapidement en 2023 grâce à une transformation structurelle" de l'économie. De son côté, le Fonds monétaire international (FMI) avait également évalué une hausse de l'inflation à 20% en Russie d'ici à la fin 2022.


L.C. avec l'AFP

Tout
TF1 Info