Guerre en Ukraine : des exactions au cœur du conflit

Ukraine : le refus d'Emmanuel Macron de dénoncer un "génocide" est "très blessant", déplore Volodymyr Zelensky

L.C.
Publié le 13 avril 2022 à 21h50
JT Perso

Source : TF1 Info

Alors que Joe Biden a qualifié l'invasion russe de "génocide", Emmanuel Macron a appelé mercredi à ne pas tomber dans "l’escalade de mots".
Depuis Kiev, Volodymyr Zelenksy a qualifié les propos du président français de "très blessants".

La réticence d'Emmanuel Macron ne passe pas à Kiev. Le président français a refusé de qualifier l'invasion russe de "génocide", comme l'avait pourtant fait son homologue américain. "Je veux essayer de continuer à pouvoir arrêter cette guerre et rebâtir la paix : je ne suis pas sûr que l’escalade des mots aide les choses", a déclaré le locataire de l'Élysée, par souci de "prudence", dans une interview à France 2, ce mercredi 13 avril.

"S'ils sont vrais, de tels propos sont très blessants pour nous", a répondu Volodymyr Zelensky, en présence des chefs d'État polonais, lituanien, estonien et letton, en visite à Kiev. "Je ferai de mon mieux pour discuter de cette question avec Emmanuel Macron, aujourd'hui. Si ce n'est pas le cas, alors demain, quand il trouvera le temps", a-t-il ajouté. 

Plus tôt dans la journée, le porte-parole de la diplomatie ukrainienne, Oleg Nikolenko, avait déjà jugé la position d'Emmanuel Macron de "décevante", déplorant également ses propos sur la fraternité présumée entre les Ukrainiens et les Russes. C'est un "mythe qui a commencé à s'effriter en 2014", avait-il indiqué.

"Les vrais mots d'un vrai leader"

Mardi, le président américain, avait utilisé pour la première fois le mot de génocide, un terme jusque-là employé par les autorités ukrainiennes.  Si "les avocats, au niveau international", trancheront sur la qualification de génocide, "pour moi, cela y ressemble bien", avait-il lâché. En réaction, le président ukrainien a salué les "vrais mots d'un vrai leader (...) Appeler les choses par leur nom est essentiel pour s'opposer au mal".

Lire aussi

La Russie, de son côté, continue de nier les accusations et dénonce une "mise en scène" et des "falsifications" orchestrées par les Ukrainiens pour nuire à Moscou. Le Kremlin a d'ailleurs jugé le terme "génocide" d'"inacceptable".


L.C.

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info