EN IMAGES - Guerre en Ukraine : les leurres militaires gonflables, décisifs sur le terrain

par F.Se
Publié le 7 mars 2023 à 9h58, mis à jour le 27 avril 2023 à 13h13

Source : TF1 Info

Les leurres militaires gonflables sont utilisés par les forces ukrainiennes depuis le début de l'invasion russe.
La principale usine qui les produit, en République tchèque, a doublé sa production.
Faux chars Abrams, faux lanceur Himars, l'entreprise a adapté ses modèles à la réalité du conflit.

Les leurres militaires gonflables, représentant notamment des lance-roquettes Himars et des chars Abrams, ont fait grimper en flèche la production d'une entreprise tchèque depuis le début de l'invasion russe en Ukraine il y a un an. La société Inflatech, basée dans la ville de Decin, dans le nord de la République tchèque, fabrique déjà plus de 30 types d'armes factices gonflables utilisées pour tromper l'ennemi. Ses responsables refusent de confirmer explicitement qu'ils vendent ces armes à l'Ukraine, invoquant le secret militaire, mais ils ont admis que la production a bondi de 100% au cours des 12 derniers mois - soit depuis le début de l'invasion russe. 

"Nous vendons à de nombreux gouvernements dans le monde, pas seulement en Europe, mais aussi dans d'autres pays, d'autres régions", a déclaré aux journalistes Poven Kumaresan, directeur des ventes et du marketing d'Inflatech. Il a ajouté qu'une trentaine d'employés de sa société produisaient entre 30 et 40 leurres par mois. 

MICHAL CIZEK / AFP

Les leurres, dont des chars, des véhicules blindés et même des avions de chasse, sont fabriqués en soie synthétique et gonflés à l'aide de pompes. Ils pèsent entre 25 et 90 kilos, et il faut deux à quatre personnes pour les manipuler. L'entreprise a besoin de 72 heures pour concevoir un modèle si elle dispose des plans exacts de l'original, et de deux semaines si elle travaille "à partir de zéro".  

MICHAL CIZEK / AFP

Il ne lui a fallu que soixante jours pour expédier une réplique d'Himars, comme celle que l'on voit sur la photo ci-dessus, à compter du moment où son client lui a passé la commande. Les États-Unis avaient livré à l'Ukraine plusieurs lance-missiles de ce type à partir de juin 2022, donnant à son armée un outil décisif lors de sa contre-offensive de la fin de l'été. Les autorités russes ont plusieurs fois prétendu en avoir détruit au moins un exemplaire. S'agissait-il de leurres ?

AFP

Vojtech Fresser, directeur général d'Inflatech, vante une apparence de ses produits fidèles aux originaux. "Si je n'ai pas de jumelles, et que je suis à une distance de 150-200 mètres, je ne suis pas en mesure de dire si c'est une vraie arme ou un leurre"

affirme-t-il. Le moteur utilisé pour gonfler les armes dégage également une chaleur qui tromperait les capteurs infrarouges de l'ennemi. Les leurres gonflables coûtent entre 10.000 et 100.000 dollars, soit beaucoup moins que les roquettes utilisées pour les détruire, ce qui constitue en partie leur intérêt : l'ennemi peut gaspiller de coûteuses munitions pour détruire des leurres, en même temps qu'il trahit ses positions en les visant.  


F.Se

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info