Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : forte hausse des dépenses militaires mondiales en 2021

Julien Moreau
Publié le 25 avril 2022 à 12h52
Des soldats russes patrouillent dans une rue, le 11 avril 2022, à Volnovakha, dans la région de Donetsk.

Des soldats russes patrouillent dans une rue, le 11 avril 2022, à Volnovakha, dans la région de Donetsk.

Source : Alexander NEMENOV/AFP

Les dépenses militaires de la Russie ont augmenté en 2021 pour une troisième année consécutive.
Des dépenses qui ont fortement augmenté dans les semaines qui ont précédé l’invasion de l’Ukraine par la Russie.
Depuis l’annexion de la Crimée en 2014, l’Ukraine a augmenté ses dépenses militaires de 72%.

Les dépenses militaires mondiales ont encore dépassé des montants records en 2021 et pour la première fois dans l’histoire, elles ont dépassé les 2000 milliards de dollars (2113) selon le dernier rapport de l’International Peace Research Institute de Stockholm. Une augmentation de 0,7% par rapport à l’année précédente. Si la pandémie du Covid-19 a impacté l’économie mondiale, les pays à travers le globe ont continué de renforcer leur armée.

Nouvelle augmentation des dépenses militaires russes

Les dépenses militaires de la Russie ont augmenté de 2,9% et sont en augmentation pour la troisième année consécutive et elles ont atteint un montant record de 65,9 milliards de dollars. Les dépenses militaires ont représenté 4,1% du produit intérieur brut (PIB) de la Russie en 2021, ce qui est "beaucoup plus élevé que la moyenne mondiale" et fait de Moscou le cinquième plus grand dépensier du monde, a déclaré Diego Lopes da Silva, chercheur principal au programme Dépenses militaires et Production d’armes du Sipri, à l’AFP.

Des sanctions qui vont peser dans le futur ?

La Russie a réussi à compenser cette hausse des dépenses militaires en augmentant ses revenus sur le pétrole et le gaz. Diego Lopes da Silva a noté que la Russie a connu une forte augmentation de ses dépenses vers la fin de l'année 2021. Au même moment où la Russie a commencé à ressembler ses troupes le long de la frontière ukrainienne tout en assurant qu’il ne comptait pas attaquer l’Ukraine. 

Touchée par de nombreuses sanctions imposées par les pays de l’Occident, la Russie pourrait ne plus être dans la capacité d’augmenter son budget de dépenses militaires. En 2014, lorsque la Russie a annexé la Crimée, le pays avait déjà été touché par des sanctions et les prix de l’énergie ont chuté dans les semaines qui ont suivi.

Lire aussi

De l'autre côté, les dépenses militaires de l'Ukraine ont augmenté de 72% depuis l'annexion de la Crimée. Si ces dépenses ont légèrement diminué l’année dernière (-8%), elles représentent toujours 3,2% du PIB de l’Ukraine. Avec l'accroissement des tensions en Europe, les pays membres de l'OTAN ont augmenté leurs dépenses et cela devrait continuer dans ce sens. L'an dernier, huit membres de l'alliance ont atteint leur objectif de 2% du PIB consacré au budget militaire. 


Julien Moreau

Tout
TF1 Info