En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

Ukraine : maltraité puis abandonné par son propriétaire, un ours brun trouve refuge aux Pays-Bas

Maxence Gevin avec l'AFP
Publié le 12 avril 2022 à 8h19
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Kiriusha, une femelle de 24 ans, a trouvé refuge, dimanche dernier, aux Pays-Bas grâce à une fondation et un zoo.
L'animal vivait dans des conditions désastreuses en Ukraine, avant d'être abandonné par son propriétaire parti au combat.

Un soulagement pour les amoureux de la nature et les défenseurs des animaux. Un ancien ours brun de cirque a trouvé refuge ce dimanche aux Pays-Bas, le tout grâce à une fondation et un zoo. "Le week-end dernier, la Fondation Bears in Mind est allée chercher un ours brun en Ukraine qui vivait dans des conditions épouvantables depuis 18 ans", a déclaré dans un communiqué le zoo de Rhenen (centre du pays). "La situation de l'ours s'était tellement détériorée pendant la guerre que la fondation a tout fait pour évacuer l'ours de la zone de guerre le plus rapidement possible", une opération périlleuse, a-t-il encore souligné. 

Dans un cirque puis dans une cage

Kiriusha a été ourse de cirque pendant les 6 premières années de sa vie. Elle a ensuite été placée dans un hôtel avec un camp pour enfants, où elle vivait dans une cage, sur un sol en béton "avec à peine de la place pour bouger", souligne le zoo Ouwehands Dierenpark de Rhenen. Le conflit en Ukraine a encore aggravé la situation de l'animal de 24 ans, lorsque son propriétaire est parti au combat. "Maintenant que la guerre continue, les propriétaires ne sont plus en mesure de s'occuper de l'animal", a déclaré Ingrid Vermeulen, directrice de la fondation Bears in Mind, qui œuvre pour le bien-être des ours. "La nourriture se fait rare et nous constatons que ces types d'animaux sont désormais régulièrement laissés pour compte en raison de la menace imminente de guerre", a-t-elle ajouté. 

Lire aussi

Après avoir observé une période de quarantaine, l'animal vivra avec d'autres ours qui ont été maltraités, dans une forêt gérée par la fondation et le zoo. Comme d'autres pays européens, tels que la Belgique et l'Espagne, les Pays-Bas ont, par ailleurs, déjà accueillis des félins ukrainiens traumatisés et sous-alimentés.


Maxence Gevin avec l'AFP

Tout
TF1 Info