"Une falsification orchestrée" : dans un entretien exclusif à LCI, Dmitri Peskov nie toute implication russe dans le massacre de Boutcha

par Léa COUPAU
Publié le 6 avril 2022 à 11h20, mis à jour le 8 avril 2022 à 18h24

Source : TF1 Info

Une semaine après la découverte de civils tués à Boutcha, près de Kiev, le Kremlin dément toute implication dans la mort de ces Ukrainiens.
Invité exceptionnel de LCI, ce mercredi 6 avril (17h), le porte-parole Dmitri Peskov maintient la position de la Russie.
Ce proche de Vladimir Poutine répondra aux questions de Darius Rochebin sur LCI (canal 26).

Moscou n'en démord pas. Moins d'une semaine après la diffusion d'images de civils ligotés et exécutés à Boutcha, près de Kiev, la Russie dément toute implication dans la mort de ces Ukrainiens. Dans un entretien exclusif à LCI (canal 26)  diffusé ce mercredi 6 avril à 17h, le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, maintient cette position : il nie "totalement l'idée que les personnels militaires de la Russie aient pu être impliqués dans de tels crimes."

"Les images sont le résultat d’une falsification orchestrée"

"Les images qui ont été présentées sont le résultat d’une falsification orchestrée (...) L’armée russe ne vise pas les civils, ne bombarde pas de maisons ou d'habitations", argue-t-il, en demandant "une enquête approfondie".

Après l'élection de Vladimir Poutine, en 2022, Dmitri Peskov est devenu le secrétaire de presse du président russe. Aujourd'hui, il est un pilier de la communication de Moscou, près d'un mois après le début de l'invasion en Ukraine.


Léa COUPAU

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info