Moscou a annoncé l’expulsion de 40 diplomates allemands ce lundi 25 avril.
Une mesure en guise de représailles, quelques semaines après une décision similaire prise par l’Allemagne.
Un geste qui n’est “pas justifié” selon Berlin.

C’est une mesure forte qui a été prise par le Kremlin en ces temps de crise diplomatique. Ce lundi 25 avril, la Russie a officialisé, dans un communiqué, l’expulsion de 40 diplomates allemands. Géza Andreas von Geyr, l’ambassadeur allemand en Russie, a ainsi été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères, et s'est vu remettre une note selon laquelle "40 collaborateurs des missions diplomatiques allemandes en Russie ont été déclarés 'persona non grata'". 

Le communiqué russe indique qu’il s’agit d’une “réponse symétrique” à la décision prise par les Allemands, le 4 avril dernier, et qualifiée d’“ouvertement inamicale”. Berlin avait décidé d’expulser plusieurs diplomates russes, accusés d’espionnage. D’autres pays de l’Union européenne avaient également pris des mesures à l’encontre des diplomates russes, dont la France, l’Italie et l’Espagne, sous couvert d’accusations d’espionnage ou en conséquence du déclenchement du conflit en Ukraine par la Russie, également accusée d'exactions dans le pays.

La Russie continue de se nuire à elle-même
Annalena Baerbock

L’Allemagne a réagi à la suite de la décision russe par le biais de la ministre des Affaires étrangères, Annalena Baerbock. “Nous nous attendions à la mesure d'aujourd'hui, elle n'est en aucun cas justifiée”, a indiqué dans un communiqué la cheffe de la diplomatie allemande, ajoutant que “les 40 membres des représentations russes en Allemagne que nous avons expulsés il y a trois semaines n'ont pas travaillé un seul jour au service de la diplomatie pendant leur séjour en Allemagne”.

Annalena Baerbock estime que “la Russie continue de se nuire à elle-même” en procédant à l’expulsion de ces 40 diplomates qui “n’ont absolument rien à se reprocher”, ajoute-t-elle. De son côté, Moscou a promis de répondre à chaque expulsion de diplomate russe par des pays européens, alors que des dizaines de représentants occidentaux ont déjà été expulsés de Russie.


Dylan VEERASAMY

Tout
TF1 Info