En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

Naufrage du Moskva : les familles des soldats demandent "des réponses" au Kremlin

Benoit Leroy
Publié le 19 avril 2022 à 16h20
JT Perso

Source : TF1 Info

Selon plusieurs médias occidentaux, plusieurs dizaines de soldats pourraient être morts lors du naufrage.
Les proches mènent l'enquête pour découvrir ce qu'il s'est passé.
La Russie n'a publié encore aucun bilan humain suite au naufrage du bateau amiral.

"Nous avons regardé chaque enfant brûlé. Je ne peux pas vous dire à quel point ce fut dur, nous n'avons pas trouvé notre fils. Il n'y avait que 200 personnes, ils étaient plus de 500 à bord. Où sont les autres ?" Plusieurs jours après le naufrage du bateau Moskva, plusieurs familles de soldats ont témoigné dans une série de médias occidentaux, ukrainiens ou russes. 

Le 14 avril dernier, selon Kiev, plusieurs frappes auraient touché le navire amiral de la flotte russe. Quelques heures plus tard, ce dernier a sombré, au large des côtes ukrainiennes. Depuis, une question demeure : qu'est-il arrivé aux soldats présents à bord ? Cinq jours plus tard, deux décès ont été confirmés. D'après des proches, contactés par le média en ligne Novaïa Gazeta, le bilan pourrait être de 40 morts.

Selon le journal anglais The Guardian, Andrei Tsyvova est l'un d'eux. "Il n'avait que 19 ans, il était conscrit (en service militaire, ndlr). Ils ne m'ont rien dit d'autre, je n'ai eu aucune information sur la date des funérailles", témoigne sa mère Yulia. "Je suis sûr que ce n'est pas le seul qui soit mort" dans ce naufrage, dénonce-t-elle.

Comment est-ce possible d'être porté disparu en plein milieu de la mer ?

Dmitry Shkrebets, père d'un membre de l'équipage du Moskva

D'autres proches s'en prennent à l'État-major russe à qui ils reprochent d'avoir envoyé de jeunes citoyens non-engagés, mais appelés sous les drapeaux dans le cadre de leur service militaire. "Un conscrit qui n'est pas supposé voir de combats fait partie des disparus. Les gars (sic), comment est-ce possible d'être disparu en plein milieu de la mer", s'est emporté Dmitry Shkrebets, père de l'un des membres de l'équipage.

En Russie, le nombre de familles demandant actuellement "des réponses écrites" de la part du pouvoir russe et du ministère de la Défense s'allonge. "Nous avons été contactés par trois familles de Yalta, Alupka et Saint-Pétersbourg, leurs enfants sont aussi portés disparus, eux aussi sont conscrits", témoigne-t-il auprès du quotidien anglais. 

Lire aussi

Ce dernier assure avoir, par ailleurs, envoyé des demandes écrites aux administrations officielles russes afin d'obtenir des réponses sur la situation de leurs enfants. Pour l'heure, aucun retour ne semble avoir été fait par le ministère. Il faut noter, en parallèle, que d'autres familles adhèrent aux thèses officielles du Kremlin. Lorsqu'elles sont interrogées, certaines assurent que leur proche "va bien", sans davantage de précisions.


Benoit Leroy

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info