Ukraine : onze mois de guerre

Explosions de Nord Stream, drones en Crimée... Moscou accuse Londres, qui dément

I.N
Publié le 29 octobre 2022 à 14h43
JT Perso

Source : TF1 Info

L'armée russe accuse ce samedi le Royaume-Uni d'être impliqué dans le sabotage des gazoducs Nord Stream, un mois après les fuites, ce que dément la Défense britannique.
Le ministère russe de la Défense s'en prend aussi à l'implication présumée de Londres dans les attaques sur sa flotte en Crimée, ce samedi matin.

La Russie s'en prend au Royaume-Uni. Ce samedi, le ministère russe de la Défense a accusé Londres d'être impliqué dans les explosions ayant provoqué des fuites sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 en mer Baltique, en septembre dernier. "Des représentants d'une unité de la marine britannique ont participé à la planification, à la logistique et à la mise en œuvre de l'acte terroriste en mer Baltique le 26 septembre afin de porter atteinte aux gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2", a-t-il indiqué sur Telegram.

Londres n'a pas tardé à répondre, démentant les accusations russes. La Défense britannique dénonce ainsi de "fausses affirmations" pour "détourner l'attention de leur gestion désastreuse de l'invasion illégale de l'Ukraine". "Cette histoire inventée en dit plus sur les disputes au sein du gouvernement russe que sur l'Occident", a tweeté le ministère.

La Russie s'est plainte à plusieurs reprises de ne pas avoir été intégrée à l'enquête internationale sur ces fuites sur Nord Stream survenues après un sabotage présumé. La justice suédoise a annoncé vendredi son intention de procéder à une nouvelle inspection des gazoducs, tout comme le consortium Nord Stream, qui a envoyé un navire civil sous pavillon russe. Les inspections préliminaires sous-marines avaient renforcé les soupçons de sabotage, les fuites ayant été précédées d'explosions.

Londres accusé pour une attaque en Crimée

Moscou a également accusé le Royaume-Uni d'être impliqué dans les attaques de drones sur sa flotte en Crimée, ce samedi. "La préparation de cet acte terroriste et la formation du personnel militaire du 73e centre ukrainien des opérations maritimes spéciales ont été menées par des spécialistes britanniques basés à Otchakov, dans la région de Mykolaïv en Ukraine", a également déclaré le ministère russe de la Défense. Selon Moscou, des "dégâts mineurs" sur l'un des navires chargés d'exporter les céréales ukrainiennes ont été recensés.

Lire aussi

La Crimée, annexée en mars 2014 par la Russie après une intervention de ses forces spéciales et un référendum de rattachement dénoncé par Kiev et les Occidentaux, sert de quartier général à cette flotte et de base arrière logistique pour l'offensive russe en Ukraine. Des installations militaires et civiles y ont été visées à plusieurs reprises ces derniers mois.


I.N

Tout
TF1 Info