La Russie affirme ce mardi avoir déjoué une nouvelle attaque de drones sur Moscou.
Dans le même temps, elle intensifie ses frappes sur l'Ukraine.
Les faits marquants des dernières 24 heures autour du conflit.

Nouveaux drones sur Moscou. La Russie affirme avoir déjoué une nouvelle attaque ukrainienne de drones contre Moscou et sa région tôt ce mardi matin (voir vidéo en tête de cet article). Une tentative d'attaque nocturne de Kiev au moyen de "véhicules aériens sans pilote contre des infrastructures à Moscou et dans la région de Moscou a été déjouée", a déclaré le ministère russe de la Défense sur Telegram. Un drone "a été neutralisé par (des moyens de) guerre électronique et, ayant perdu le contrôle, s'est écrasé sur le territoire" du quartier d'affaires de Moscou City, a ajouté la Défense russe.

La tour endommagée est la même que ce week-end. Le drone "a percuté la même tour de la City (de Moscou) que la dernière fois", a déclaré le maire de la capitale, Sergueï Sobianine, sur Telegram. Dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs fenêtres de deux bâtiments de Moscou City, le plus important quartier d'affaires de la ville, avaient été soufflées après une attaque de drones ukrainiens, selon le maire. "La façade au niveau du 21ᵉ étage a été endommagée, les vitres ont été brisées sur une surface de 150 m². Il n'y a pas d'information au sujet de victimes", a déclaré l'élu au sujet de l'attaque de ce mardi, expliquant que les services d'urgence se trouvent sur place.

L'aéroport de Moscou brièvement fermé

L'aéroport international temporairement fermé. Deux autres drones ont été détruits par la défense aérienne au-dessus du territoire des districts d'Odintsovo et Narofominsk, dans la région de Moscou, a par ailleurs indiqué le ministère de la Défense russe. L'aéroport international Vnoukovo de Moscou a été temporairement fermé avant de retrouver son activité normale, a indiqué l'agence de presse publique TASS, citant les services d'urgence.

Des drones aussi en mer Noire. Toujours dans la nuit de lundi à mardi, l'armée russe a affirmé avoir repoussé une attaque de trois drones navals ukrainiens contre ses patrouilleurs en mer Noire. "Les trois drones navals de l'ennemi ont été détruits" par le feu ouvert depuis les navires russes, a assuré le ministère russe de la Défense dans un communiqué, en précisant que les patrouilleurs ont été attaqués à 340 km au sud-ouest de Sébastopol, port d'attache de la Flotte russe de la mer Noire en Crimée annexée.

Moscou multiplie les frappes

La Russie intensifie ses frappes... Une frappe russe a ravagé lundi un immeuble d'habitation en Ukraine, faisant six morts et des dizaines de blessés. Tôt dans la matinée, Kryvyï Rig, la ville natale du président ukrainien Volodymyr Zelensky, située dans le centre du pays, a été la cible de deux missiles russes. L'un a détruit un pan entier d'un immeuble, faisant six morts, dont une fillette de 10 ans et sa mère, et 75 blessés, selon un bilan actualisé du responsable de l'administration militaire de cette cité, Oleksandr Vilkoul. L'autre missile a touché le bâtiment d'un établissement d'enseignement. "Ils ont frappé des bâtiments d'habitation, un bâtiment universitaire, un carrefour. Malheureusement, il y a des morts et des blessés", a dénoncé Volodymyr Zelensky, brocardant le "terrorisme russe."

... Ce que confirme Moscou. Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a affirmé lundi que l'intensité des frappes sur les infrastructures militaires ukrainiennes avait grimpé en réponse aux attaques visant le territoire russe. "L'intensité des frappes sur les installations militaires ukrainiennes, y compris celles qui soutiennent ces actes terroristes, a augmenté en flèche", a-t-il indiqué lors d'une allocution avec des responsables militaires russes. "Étant donné l'évolution de la situation, des mesures supplémentaires ont été prises pour améliorer les défenses contre les attaques aériennes et maritimes."

Bombardement sur Donetsk. Deux personnes ont été tuées et six autres blessées lundi dans un bombardement ukrainien sur Donetsk, la principale ville contrôlée par Moscou dans l'est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités locales prorusses. "Ce matin, les forces ukrainiennes ont bombardé le centre de Donetsk", a affirmé sur Telegram Denis Pouchiline, le dirigeant de la région éponyme, dont Moscou revendique l'annexion. "Un bus a été détruit par ces bombardements."


I.N

Tout
TF1 Info