Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Chute de missile en Pologne : l'Otan doit-elle réagir ?

Aurélie Loek
Publié le 15 novembre 2022 à 22h15, mis à jour le 16 novembre 2022 à 9h08
JT Perso

Source : TF1 Info

L'Otan "examine" mardi des informations selon lesquelles des missiles russes auraient tué deux personnes en Pologne.
L'article 5 du traité pourrait-il être invoqué ?
Cet article qui lie les différents membres de l'Alliance entre eux et les oblige à se protéger mutuellement, a été qualifié de "devoir sacré" pour les États-Unis.

L'Otan pourrait-elle se retrouver impliquée un conflit avec la Russie ? La question est de nouveau brûlante ce mardi 15 novembre, alors que des informations circulent sur la chute de missiles russes en Pologne, qui auraient tué deux personnes. Le Pentagone dit "enquêter" sur les faits, tandis que Moscou dément, les qualifiant de "provocations". 

L'Otan, dont la Pologne est membre, au contraire de l'Ukraine, a également indiqué "examiner" ces informations. Avec en filigrane la question l'application de l'article 5 du traité, celui qui prévoit qu'une attaque contre un membre déclenche une riposte de l'Alliance. Un article qualifié de "devoir sacré" pour les États-Unis par Joe Biden, en visite justement à Varsovie, peu après le début de la guerre en Ukraine. Retour sur ce que représente cet article au sein de l'Alliance transatlantique.

Un principe de défense collectif

Cet article introduit le principe de défense collective et stipule que l'attaque contre un pays membre est une attaque contre tous. "Une attaque armée contre l'une ou plusieurs d'entre elles survenant en Europe ou en Amérique du Nord sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties", est-il écrit dans l'article.

L'article peut être invoqué par n'importe quel pays de l'alliance qui considère subir une "attaque armée", définie par l'article 6 du même traité. L'obligation incombe à chaque pays membre qui décide alors de quelle nature son aide se matérialisera, l'emploi de la force armée n'étant pas exclu. L'assistance dépend également des ressources matérielles dont dispose chaque pays membre. Quelle que soit la nature de l'assistance, l'objectif soit être de "rétablir et assurer la sécurité dans la région de l'Atlantique Nord", est-il rappelé sur le site de l'Otan.

Lire aussi

L'article a été invoqué pour la première et unique fois de son histoire à la suite des attentats terroristes du 11 septembre 2001 par les États-Unis. Cet article est cependant aussi vu comme une manière de dissuader contre toute potentielle agression, d'autant que plusieurs membres de l'alliance sont dotés de l'arme nucléaire.

Dans le cadre de la guerre en Ukraine, la déclaration des États-Unis à la Pologne, voisin de la Russie et de l'Ukraine, est une façon de rappeler qu'en cas d'agression subie par Varsovie, une réaction de la part de l'Otan serait automatique.


Aurélie Loek

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info