L'info passée au crible
Verif'

Pont de Crimée : des vidéos prouvent-elles que l'attaque a été perpétrée par un missile ou un sous-marin ?

Publié le 10 octobre 2022 à 18h47
JT Perso

Source : JT 13h WE

Le pont de Crimée, en Russie, a fait l'objet d'une énorme explosion ce samedi.
Si Poutine accuse l'Ukraine d'un "acte terroriste" au camion piégé, les internautes ont d'autres théories.
Attaque d'un sous-marin ou pont touché par un missile de l'Otan, nous avons vérifié.

Les répliques ont déjà débuté, mais les zones d'ombre persistent. Une enquête est toujours en cours en Russie pour savoir ce qu'il s'est passé exactement ce samedi sur le pont de Crimée, où une déflagration a détruit l'une des voies de ce pont stratégique qui sert de passage entre la Russie continentale et la péninsule. Alors que les autorités russes privilégient la thèse du camion piégé, certains ont leur propre théorie.

Un missile ? Impossible

À commencer par François Asselineau. Dès le lendemain de l'explosion, le président et fondateur de l'UPR s'est demandé, en lettres majuscules, "qui a attaqué le pont de Crimée". Car celui qui n'avait pas réuni assez de parrainages pour se présenter à l'élection présidentielle décrit la "thèse d'un camion-suicide venu de Russie" comme "complotiste". D'après ses recherches, de "nouvelles vidéos" montreraient au contraire "un missile tombant du ciel". Si le tweet auquel il fait référence a depuis été supprimé par son auteur, la séquence circule toujours sur les réseaux sociaux. Filmée en hauteur, on y voit distinctement le pont de Crimée, teinté de vert, touché par un projectile arrivant du ciel et provoquant une explosion. Sauf que la séquence ne correspond clairement pas à l'attaque qui a eu lieu samedi.

Un internaute affirme que cette vidéo prouve que le pont de Crimée a été attaqué depuis le ciel
Un internaute affirme que cette vidéo prouve que le pont de Crimée a été attaqué depuis le ciel - Twitter

Premièrement, si la couleur verte visible ci-dessus pousse à croire que la vidéo a été capturée en vision nocturne, deux indices permettent d'en douter. Aucune des lumières du pont, pourtant très éclairé la nuit, n'apparaissent à l'image. Par ailleurs, on distingue le soleil derrière les nuages, très haut dans le ciel. On est en pleine journée.

Une couverture nuageuse qui sert d'ailleurs de deuxième indice pour douter de cette vidéo. Le matin du 8 octobre, quand l'explosion a eu lieu, le ciel était totalement dégagé. La rumeur lancée par François Asselineau s’appuie donc sur une vidéo complètement farfelue. Ce qui ne l'a pas empêché d'aller encore plus loin en accusant directement l'Otan d'être derrière l'attaque. 

Depuis la mer ? Peu probable

Et quid de la deuxième version qu'on trouve en ligne selon laquelle l'attaque serait venue du dessous ? Cette fois-ci, ceux qui sont à l'origine de cette thèse partent d'une vidéo authentique. Celle qui a été capturée depuis une caméra située sous le tablier du pont, cette structure qui supporte le poids du trafic routier. Comme le montre la photo ci-dessous, on y aperçoit en effet un mouvement entre deux arches, qui laisse penser à la présence d'un sous-marin. Sauf que les images de l'explosion et des dégâts poussent plutôt à écarter cette théorie.

Un internaute affirme que cette vidéo prouve que le pont de Crimée a été attaqué depuis la mer
Un internaute affirme que cette vidéo prouve que le pont de Crimée a été attaqué depuis la mer - Twitter

D'abord, le point de chaleur et la fumée visibles sur l'image se dégagent très clairement de la route, et non pas d'une zone située en dessous. Ensuite, sur les clichés pris après l'explosion et géolocalisés par des experts en renseignement de sources ouvertes, les dégâts qu'on observe sur le bitume montrent que le souffle est parti de la route, et qu'il a plié les glissières de l'axe routier vers l'eau. A contrario, le dessous du tablier ne présente aucune trace d'explosion. On ne peut identifier qu'un trou béant, venant du dessus. Si le missile était venu du détroit de Kertch (qui relie la mer d'Azov à la mer noire), il y aurait au moins eu la trace d'un impact.

Lire aussi

En résumé, bien que les informations manquent encore pour connaître toute la vérité autour de cet événement, les pistes d'une attaque par le ciel ou par la mer semblent définitivement écartées. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Tout
TF1 Info