Ukraine : la guerre du froid

Ukraine : le commandant en chef de l’armée ukrainienne s’attend à une nouvelle attaque sur Kiev en 2023

Dylan Veerasamy avec AFP
Publié le 15 décembre 2022 à 22h18
JT Perso

Source : TF1 Info

Dans une entrevue à The Economist, le commandant en chef de l'armée ukrainienne, Valeri Zaloujny, a affirmé qu'il s'attendait à une nouvelle attaque russe sur Kiev en 2023.
Le dignitaire s'est dit prêt en cas d'offensive russe sur la capitale.
En revanche, il condamne les attaques russes sur les installations énergétiques, impactant fortement la population.

Le commandant en chef de l'armée ukrainienne, Valeri Zaloujny, a dit jeudi s'attendre à une nouvelle attaque russe sur Kiev dans les tout premiers mois de 2023, alors que les combats se concentrent depuis plusieurs mois dans l'Est et le Sud de l'Ukraine.

Kiev déjà épargnée par l'invasion russe

"Une tâche stratégique très importante pour nous est de créer des réserves et de se préparer à la guerre, qui peut avoir lieu en février, au mieux en mars, et dans le pire des cas fin janvier", a affirmé Valeri Zaloujny dans un entretien à l'hebdomadaire britannique The Economist. "Je ne doute pas qu'ils tenteront une nouvelle fois de prendre Kiev", a-t-il notamment appuyé.

Durant son entrevue avec le média britannique, le commandant en chef de l’armée ukrainienne a annoncé "avoir fait tous les calculs" en ce qui concerne les besoins matériels sur le front dans le cas où la Russie passerait de nouveau à l’action à Kiev.

Pour rappel, les forces russes avaient été maintenues de justesse à quelques dizaines de kilomètres de Kiev, avant de quitter la région de la capitale au début du mois d’avril, signant l’une des plus grandes victoires de l’armée ukrainienne.

Des attaques ciblées par Moscou

Pour Valeri Zaloujny, un autre "problème" actuel pour son armée est de "tenir la ligne" de front actuelle, qui s'étend du Sud à l'Est, "et ne plus perdre de terrain", après avoir chassé les Russes en septembre de la région de Kharkiv et de Kherson début novembre.

Toujours selon le chef de l'armée ukrainienne, les Russes bombardent les infrastructures énergétiques du pays depuis octobre après une série de revers humiliants car "ils ont besoin de temps" pour "rassembler leurs ressources" humaines et militaires dans l'optique d'une nouvelle offensive d'ampleur dans les prochains mois.

Lire aussi

Interrogé sur la question de l’énergie, le commandant en chef de l’armée a réaffirmé les intentions de Moscou, qui souhaite bouleverser les conditions de vie déjà précaires de la population en la privant d’électricité grâce à la destruction du réseau énergétique. Une pratique qui oblige les Ukrainiens à vivre dans le froid et l’obscurité en pleine période hivernale.


Dylan Veerasamy avec AFP

Tout
TF1 Info