Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

"Presque rien n'a changé" : quand Vladimir Poutine se compare au tsar Pierre le Grand

LC. avec l'AFP
Publié le 9 juin 2022 à 23h31
JT Perso

Source : JT 20h WE

La Russie célébrait, ce jeudi 9 juin, l'anniversaire de Pierre Le Grand, bâtisseur de Saint-Pétersbourg.
Un modèle pour Vladimir Poutine, qui n'a pas hésité à comparer sa politique à celle du tsar.

Vladimir Poutine aime la comparaison, surtout lorsqu'elle lui est favorable. Pour les 350 ans de la naissance du tsar Pierre Le Grand, ce jeudi 9 juin, cela n'a pas manqué. Le chef du Kremlin, en guerre avec l'Ukraine depuis plus de 100 jours, a comparé sa politique à celle de l'homme qui fit bâtir Saint-Pétersbourg comme capitale impériale.

La guerre en Ukraine, comme celle en Suède

"C'est étonnant, mais presque rien n'a changé", a ainsi affirmé le président russe, lors d'une rencontre avec des jeunes entrepreneurs à Moscou. Évoquant la guerre du tsar menée en Suède, Vladimir Poutine ajoute qu'il "ne s'emparait de rien, il reprenait". "Lorsque Pierre Le Grand fonde une nouvelle capitale (Saint-Pétersbourg, ndlr), aucun des pays d'Europe ne reconnaissait ce territoire comme appartenant à la Russie. Mais depuis des temps immémoriaux, des Slaves vivaient là-bas aux côtés des peuples finno-ougriens. (...) Pierre Le Grand reprenait et renforçait", a-t-il martelé.

"Apparemment, il nous incombe aussi de reprendre et de renforcer", a-t-il planté, faisant allusion à son offensive, déclenchée le 24 février en Ukraine. "Oui, il y a eu des époques dans l'histoire de notre pays, lorsque nous avons été obligés de reculer, mais seulement pour reprendre des forces et aller de l'avant", a encore affirmé Vladimir Poutine.

Lire aussi

En 1721, la défaite de la Suède dans la Grande guerre du Nord, après vingt ans de combats, avait fait de la Russie la puissance principale en mer Baltique et un acteur important dans les affaires européennes. Le tsar Pierre le Grand œuvra, lui-même, à rapprocher son empire de l'Europe, un écho du passé qui détonne trois siècles plus tard, alors que Moscou est en rupture avec l'Occident depuis son invasion.

Pour marquer le 350e anniversaire de la naissance de Pierre 1er, qui régna d'abord en tsar puis en empereur de 1682 à sa mort, en 1725, le président Poutine a visité à Moscou une exposition qui lui est consacrée.


LC. avec l'AFP

Tout
TF1 Info