L'info passée au crible
Verif'

Russie : que sait-on de ces images d'incendies à Briansk, à 100km de l'Ukraine ?

Thomas Deszpot
Publié le 25 avril 2022 à 17h53
Les violents incendies se sont déclarés dans la nuit.

Les violents incendies se sont déclarés dans la nuit.

Source : Captures écran Twitter

Les vidéos et photos de violents incendies circulent sur les réseaux sociaux.
Ces images proviendraient de la ville russe de Briansk, à une centaine de kilomètres de la frontière ukrainienne.
TF1info fait le point sur les informations connues et confirme que la ville a fait face à plusieurs feux d'une vaste ampleur.

Des colonnes de fumée, de violents incendies au milieu de la nuit, des arbres qui s'embrasent... Sur les réseaux sociaux russophones et désormais francophones, on observe des images impressionnantes qui viendraient de Russie. De la ville de Briansk plus précisément, où vivent environ 400.000 habitants et qui se situe à une centaine de kilomètres de la frontière ukrainienne. 

Des incidents confirmés côté russe

En période de guerre, il est toujours très délicat de juger de la crédibilité des éléments rapportés en ligne. Un site industriel spécialisé dans les hydrocarbures aurait pris feu, peut-on lire, en périphérie de Briansk. Au fil des heures, plusieurs éléments ont permis de le confirmer, à commencer par une dépêche de l'agence Reuters. "Un important incendie s'est déclaré tôt lundi dans une installation de stockage de pétrole dans la ville russe de Briansk", indique-t-elle, sur la base d'éléments fournis par les autorités russes.

Jusqu'à preuve du contraire, rien n'indique que l'incendie serait lié à la guerre en Ukraine, poursuit Reuters, ajoutant qu'un communiqué a souligné que les installations touchées appartenaient "à la société d'oléoduc Transneft". Les flammes auraient touché ce complexe industriel à 2h du matin, heure de Moscou.

Lire aussi

Les images qui ont circulé sont-elles liées ces événements ? S'il est impossible de toutes les identifier, certaines images peuvent aujourd'hui être présentées avec certitude comme capturées à Briansk. C'est le cas de la photo qui suit, prise au petit matin. 

Capture écran Twitter

Ici, on constate clairement que deux incendies sont déclenchés, non loin l'un de l'autre. Outre les intenses fumées noires, on observe sur ce cliché un bâtiment aux formes caractéristiques, avec une série de silos en enfilade. Le tout situé au bord d'une large avenue. Autant d'éléments qui permettent de retrouver l'emplacement à partir duquel la prise de vue a été réalisée. Via l'outil d'imagerie satellite Google Maps, on retrouve la trace de cette zone précise au sud-est de Briansk.

Capture écran Google Earth

En prenant de la hauteur et en se basant sur la photographie prise en hauteur partagée en ligne, il est possible de déterminer l'emplacement des deux zones où se sont concentrés les incendies. 

Captures écran Google Earth et photo Twitter

Les silos, entourés de rose, sont visibles aux côté de la vaste route représentée en jaune. Si bien que les colonnes de fumée proviennent par déduction des zones cerclées de vert. Il suffit ensuite de consulter des outils de cartographie pour déterminer la nature des lieux touchés et savoir s'ils correspondent à ceux évoqués par les internautes. Si Google Maps nous indique que la localisation la plus au Nord correspond au dépôt pétrolier évoqué par les autorités, nous ne voyons pas d'indication sur la nature du second complexe qui aurait pris feu. Or, le site Wikimapia recense précisément à cet endroit un site militaire russe. Grâce à l'imagerie satellite, on découvre sur les lieux non seulement des véhicules, mais aussi ce qui ressemble fortement à des cuves/réservoirs de carburant (cf. les flèches rouges sur l'image qui suit). Ce qui pourrait expliquer l'intensité des flammes observées.

Images Google Earth

Prudence requise sur les cause des incendies

S'il ne fait aucun doute que des incendies ont bien eu lieu, il apparaît aujourd'hui probable que le dépôt pétrolier n'ait pas été le seul touché. Si les autorités ne font pas mention de la base militaire adjacente, plusieurs indices nous laissent à penser qu'elle a également subi des dégâts. Impossible toutefois de savoir à l'heure qu'il est si les deux sites ont été initialement touchés, ou si les flammes qui ont été observées sur l'un ont fini par s'étendre à l'autre. 

Rien ne permet non plus de déterminer l'origine des flammes. Les médias russes rapportent que la population a évoqué des détonations sur les réseaux sociaux, mais cela ne permet en rien de privilégier une explication plutôt qu'une autre. Outre un accident, il est possible que ces incendies soient la conséquence de bombardements, ou bien encore de sabotages. Notons que les autorités russes n'ont pas mis en cause l'Ukraine ce lundi.

Des messages sur les réseaux sociaux ont été exhumés : postés il y a plusieurs jours, ils évoquaient l'exfiltration hors de Briansk de militaires et de leurs familles. Ce qui laisse entendre que la Russie aurait sciemment sabordé des installations dans la ville afin de pouvoir ensuite accuser son voisin ukrainien. Le fait que Kiev ne soit pour le moment pas incriminée et que les autorités russes affirment n'avoir recensé aucune victime laisse à penser que ces théories sont infondées, bien que la prudence soit de mise.

En résumé, il est donc hasardeux de proposer en ce début de semaine une piste d'explication aux importants incendies qui se sont déclarés. Tout au plus peut-on confirmer qu'ils se sont bien produits à Briansk, dans une zone incluant un complexe industriel et des installations militaires. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Thomas Deszpot

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info