Ukraine : onze mois de guerre

Retour du bras de fer sur les céréales, Moscou s'en prend à Londres... Le point sur la situation en Ukraine

I.N
Publié le 30 octobre 2022 à 8h08
JT Perso

Source : JT 20h WE

D'après la Russie, ses navires ont été attaqués samedi matin par des drones.
En réponse, Moscou a annoncé suspendre l'accord sur les exportations de céréales.
Le point sur les dernières 24 heures en Ukraine.

Une attaque et un nouveau bras de fer. Samedi, au petit matin, la marine russe a annoncé avoir repoussé une attaque de drones dans la baie de Sébastopol contre la flotte russe de la mer Noire, selon le gouverneur de cette ville de la péninsule annexée de Crimée, Mikhaïl Razvojaïev. Tous les drones impliqués dans l'attaque ont été "abattus", a-t-il ensuite précisé sur Telegram.

Chantage sur les céréales. En réponse, la Russie a suspendu sa participation à l'accord sur les exportations de céréales, signé l'été dernier et vital pour l'approvisionnement alimentaire des pays pauvres. "Compte tenu de l'acte terroriste réalisé par le régime de Kiev [...] contre des navires de la flotte de la mer Noire et des navires civils impliqués dans la sécurité des couloirs céréaliers, la Russie suspend sa participation à la mise en œuvre de l'accord sur les exportations des produits agricoles des ports ukrainiens", a annoncé le ministère russe de la Défense sur Telegram.

Condamnations internationales. Plusieurs pays ont alors critiqué la décision unilatérale de Moscou, à commencer par l'Ukraine. "Moscou utilise un faux prétexte pour bloquer le couloir céréalier qui assure la sécurité alimentaire de millions de personnes", a réagi le ministre ukrainien des Affaires étrangères. "J'appelle tous les États à exiger de la Russie qu'elle mette fin à ses jeux de la faim et qu'elle s'engage à nouveau à respecter ses obligations." De son côté, le président américain Joe Biden a qualifié cette décision de "scandaleuse", tandis que l'ONU estime qu'il est "vital que toutes les parties s'abstiennent de toute action qui mettrait en péril l'accord céréalier de la mer Noire".

Le Royaume-Uni impliqué dans les explosions sur Nord Stream, selon Moscou

L'armée russe accuse Londres... Plus d'un mois après les explosions sur les gazoducs Nord Stream, Moscou s'en prend au Royaume-Uni. "Des représentants d'une unité de la marine britannique ont participé à la planification, à la logistique et à la mise en œuvre de l'acte terroriste en mer Baltique le 26 septembre afin de porter atteinte aux gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2", a assuré le ministère russe de la Défense sur Telegram.

... qui dénonce de "fausses informations". "Pour détourner l'attention de sa gestion désastreuse de l'invasion illégale de l'Ukraine, le ministère russe de la Défense a recours à la diffusion de fausses affirmations d'une ampleur épique", a immédiatement répondu le ministère de la Défense britannique. "Cette histoire inventée en dit plus sur les disputes au sein du gouvernement russe que sur l'Occident."

Une journaliste russe tuée. Svetlana Babaïeva, journaliste d'un média d'État russe, est décédée dans un accident lors d'un exercice de tir sur un terrain d'entraînement militaire en Crimée, péninsule ukrainienne annexée en 2014 par la Russie, a annoncé sa rédaction. Dmitri Kisseliov, qui dirige le conglomérat médiatique Rossia Segodnia et qui est considéré comme l'un des principaux propagandistes du pays, a salué la mémoire d'une "personne chaleureuse, qui soutenait vivement la Russie" et qui "voulait soutenir nos héros" en Ukraine.

Lire aussi

Avoirs russes gelés. En outre, quelque 17 milliards d'euros d'avoirs d'oligarques et entités russes ont été gelés dans l'Union européenne, à travers sept États membres, a annoncé le commissaire européen à la Justice Didier Reynders. Ces sommes ont été, pour l'essentiel, gelées par l'Autriche, la Belgique, l'Allemagne, la France, le Luxembourg, l'Irlande et l'Italie, a précisé à l'AFP une porte-parole de la Commission européenne, sans autres détails.


I.N

Tout
TF1 Info