Invasion russe en Ukraine : Poutine s'obstine

Ukraine : "L'Occident a déclaré la guerre totale" à la Russie, estime Sergueï Lavrov

F.R
Publié le 14 mai 2022 à 16h46, mis à jour le 14 mai 2022 à 17h57
JT Perso

Le chef de la diplomatie russe a tenu une conférence de presse ce samedi 14 mai.
Il en a profité pour renouveler la rhétorique du Kremlin, selon laquelle la Russie est menacée par l'Occident.

"L'Occident a déclaré la guerre totale, hybride" à la Russie. Les mots, prononcés par le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov, sont forts mais ils sont dans la continuité de la rhétorique du Kremlin, depuis le début de l'invasion de l'Ukraine, le 24 février dernier. 

À l'occasion d'une conférence de presse ce samedi 14 mai, le chef de la diplomatie russe a renouvelé la position de la Russie par rapport à l'Occident, considéré comme l'ennemi. "Je ne sais pas combien de temps ça peut durer mais tout le monde ressentira les conséquences. Nous avons tout fait pour éviter la confrontation, mais si le défi nous est lancé...", a prophétisé le ministre, à propos de cette offensive que l'Occident aurait lancé contre la Russie.

Les Occidentaux sont prêts à agir contre la Russie

Sergueï Lavrov

Et Sergueï Lavrov de condamner "une vague russophobe" dans "les pays occidentaux, qui négligent la politesse, les normes de droit et annulent tout ce qui est russe". "Nos artistes, nos scientifiques sont persécutés. Nos diplomates doivent travailler dans des conditions extrêmes avec des risques pour leur santé et leur vie. Même pendant la Guerre froide, il n'y a pas eu de telles expulsions de masse de diplomates", a-t-il lancé, estimant que l'attitude de l'Occident "aggravait les relations avec la Russie".

À propos des sanctions, adoptées dans de nombreux pays en réponse à la décision de Vladimir Poutine d'envahir l'Ukraine, le chef de la diplomatie explique que Moscou fait "tout pour défendre les droits et les intérêts de nos citoyens à l'étranger après la réaction hystérique de l'Occident". 

Sergueï Lavrov n'a pas hésité à renverser la situation, assurant qu'"aujourd'hui, les Occidentaux sont prêts à agir contre la Russie". "L'Union européenne se soumet à l'Otan. En dehors de l'Occident, le monde comprend qu'il devient multipolaire", a-t-il ajouté.


F.R

Tout
TF1 Info